In my ears (17)


C'est un peu du suicide de commencer une playlist avec un morceau de presque 6min mais l'ingéniosité de Gilligan Moss me laisse sans voix et les membres désarticulés, il fallait que je m'assure que vous ne passiez pas à côté de ce bijou. Quand je l'écoute, je vois dans chaque éléments qui s’enchaînent un ballet de petites créatures qui ressembleraient à des Oompa Loompa et j'ai déjà ma propre choré perso attribuée à chaque écoute. 

Sinon, je vous conseille d'écouter le dernier EP de JJ et cet ensemble de 14 tracks de Turtle que j'avais déjà feature dans ma playlist n°9 qui valent le détour dans ce no man's land musical du moment. Je suis pas contre quelques petites pistes, mes oreilles se sont beaucoup ennuyées cet été !



Havana Club


Mes nouveaux trucs mode favoris qui viennent se faire une place de choix dans mon dressing sont : les dos nus et les cols cheminées. Même si depuis que j'ai fait mon mea culpa avec les cols roulés les cols hauts sont dans mon collimateur depuis, le dos nus c'est tout nouveau ! Ca ajoute un effet "féminin" sans me mettre mal à l'aise, à vrai dire sans même que je m'en aperçoive ! Bien sûr, j'en profite comme ma carte joker préféré vu que je ne porte pas de soutien-gorges en général, pas de bretelles à cacher ! Cette robe est l'ensemble des deux et rayée par dessus le marché 

Les photos ont été prises au Café A qui été redécoré au couleur de Cuba avec Little Havana cet été.










WHAT I'M WEARING 


Photos @ Chloé

Big Festival x Havaianas


Il y a deux semaines, j'étais de retour à Biarritz bien plus tôt que prévu invitée par Havaianas au Big Festival où Johnny Hallyday était à l'affiche, attention ce n'est pas rien ! Trois petits jours en compagnie de l'équipe et mon séjour prolongé pour passer le week-end avec Sarah, l'aubaine !

Contrairement à la dernière fois, j'ai pris très peu de photos (et les rares fois où ce fut le cas, bim, grain de sable sur le capteur de mon appareil) mais j'ai snappé à tout va ! Je vous ai concocté une petite vidéo avec le tout (y a juste les photos qui sont passées à la trappe au montage). Même si c'est hors sujet, je vous ai laissé ma journée "chill" avec Sarah et Chloé et nos rires de dindes devant cette scène coupée too much de Dirty Dancing.




POINT MUSIQUE


J'ai donc finalement vu Paradis (en retard pour Cliché, la tristesse), Soko et Johnny Hallyday en live. Ce ne fait pas beaucoup mais le festival est découpé en trois endroits clés : le Big Village sur la côte des Basques libre d'accès mis à part la tente "concert" où j'étais la plupart du temps, la Big Boite plus loin en ville dans La Halle Iraty pour du son jusqu'à 5h du mat et le Stade Aguiléra où les gros concerts avaient lieu. Comme ça, on se dit que c'est sympa de pouvoir se déplacer d'un lieu à l'autre mais finalement les distances sont longues à parcourir sans voiture et ça donne une impression de festival "vide" vu que tout le public n'est jamais réuni à un même endroit en même temps, c'est assez étrange comme sensation. Par conséquent, on a vraiment l'impression qu'il n'y a pas du tout d'ambiance...





J'avais un peu lâché prise avec Soko mais la revoir en live (pour la troisième, quatrième fois ?) m'a replongé dans mon fangirling à son propos ! Elle a une énergie comme on en voit nulle part ailleurs qu'il est vraiment très difficile de ne pas être captivée par l'intégralité de son concert, on voudrait que ça ne s'arrête jamais. Je la considère vraiment comme une des meilleures performeuses live. Seul bémol : les fans qui demandent qu'elles chantent "I'll kill her", cooooome ooooon (facepalm)



Un aperçu de la Big Boite, je n'avais plus de batterie donc on n'aperçoit pas le lieu dans la vidéo. J'ai loupé Bambounou mais dansé sur le set de The Driver.

Concernant Johnny, le fameux, les photos étaient interdites donc c'est sans que je vous dirais que même si je connaissais très peu de ses chansons, c'était l'un de mes meilleurs souvenirs. J'étais morte de rire tout le long et on dansait sous la pluie comme des idiotes en hurlant. A côté des fans qui avaient campés deux jours pour le voir et qui ne bougeaient pas d'un chouilla devant leur idole, on était de sacrés excitées (enfin si à ce stade là vous avez déjà vu la vidéo, vous avez dû le comprendre) Je pense qu'il faut le voir au moins une fois dans sa vie parce que je vous assure, ses discours entre chaque chanson sont des fous rires assurés !


POINT ACTIVITES AVEC HAVAIANAS


Le vélo électrique ! Ma nouvelle passion ! VRAIMENT j'étais accro, je ne voulais jamais m'arrêter et je fonçais à toute allure sur les pistes cyclables vides. Je pouvais aller jusqu'à 30km/h et bien plus en descente, évidemment. Le vélo que j'avais choisi était un modèle homme et pour une raison que j'ignore, il roulait plus vite que les autres, à vitesse 4 je dépassais toute l'équipe alors qu'ils étaient à 5 (le max) On a fait 60km en une journée sans se crever ! Si j'avais les moyens j'en achèterai un pour dans les pentes de Montmartre faire mon petit bout de chemin presque sans efforts. Pour la petite anecdote, quand on pédale sur ce type de vélo, il faut s'attendre à des réactions négatives. Le nombre de cyclistes que j'ai entendu me critiquer au vol quand je les doublais, c'était dingue. Et pourtant, j'étais loin de les dépasser en hurlant "nananère" hein (hashtag seum)


Le surf ! C'était vraiment cooooooool ! J'ai bien crispé les dents quand je suis arrivée dans l'eau mais le moniteur était chouette et une fois que j'ai compris le truc pour rester debout (c'est à dire se lever tout de suite et pas une seconde en retard) je suis rentrée dedans et j'en ai presque oubliée le fait que j'étais dans l'océan. Après, je pense que je restais toujours très concentrée à l'idée que plus longtemps je restais sur la planche, mieux c'était pour moi et franchement, je recommencerai avec plaisir parce qu'on ressent très vite l'envie de faire encore mieux à la prochaine vague !


Quelques photos en vrac pour terminer...






Top &otherstories - jean Subdued - espadrilles Havaianas