VIDEO | Mon histoire avec le théâtre (et le chant)


Aujourd'hui, courte pause dans mes photos de voyages, je vous raconte mon histoire d'amour faussement tumultueuse avec le théâtre. Du temps que ça m'a pris pour en faire, de mes multiples essais à droite à gauche et de ce que j'ai eu l'occasion de vivre depuis que je prends des cours, les bons comme les "mauvais" moments.

J'ai essayé de mettre le maximum de visuels bonus (même celui où je me suis foirée), malheureusement je n'en ai presque pas car comme je ne l'ai pas dit dans cette vidéo, je n'invite pratiquement jamais personne me voir aux représentations et vu qu'il n'est pas encore permis de vloguer sur scène, hein.

Maintenant, vous savez tout ! Il y a une multitude d’anecdotes que j'ai coupées car cette vidéo est déjà bien trop longue mais comme je l'ai dit, n'hésitez pas à me poser des questions, j'y répondrai en détails avec plaisir !


Et comme d'habitude, j'attends avec impatience vos histoires théâtrales personnelles !


Crop top New Look

Ibiza


Radio Pépins est parti en vacances à Ibiza (cette phrase est en rapport direct avec notre émission "spéciale été" où on se demandait où on allait partir, écoutez

La vérité, c'est qu'on s'est retrouvé dans le pire endroit de l’île, à San Antonio que je vous déconseille fortement. Il n'y avait rien d'intéressant à faire sur place, le coin est moche et si vous cherchez une quelconque culture locale, c'est impossible à trouver, tout est conçu pour les touristes anglais qui viennent en particulier dans ce coin là. 

L'un dans l'autre,  notre hôtel était peu cher et raisonnable en terme de qualité, on était surtout venu pour faire la fête après tout (héhé) Le seul point pratique était la station de bus à deux pas qui nous a permis de nous déplacer et vagabonder dans l'île.


Une chose que je n'enlèverai pas à San Antonio, c'est son art de rue et certaines architectures. A chaque coin de rue, de très jolis graffitis se cachaient dont un terrain de basket en particulier qui était magnifique.

Pour les paysages plus naturels, on a été à la plage de Calla Camte qui était bondée. On a donc continuer de marcher sur la falaise avant de trouver une crique cachée où seul un couple jouant du ukulélé s'était installé. Le calme, pas un son, parfait.


Mis à part cette paella et un restaurant vegan, toute la nourriture était atroce sur place. Moi qui suis si attachée à l'idée de bien manger en vacances, j'étais particulièrement déçue. Je me souviens d'un plat de spaghettis bolognaise dont j'aurai clairement pu me passer.

On a ensuite visité la ville d'Ibiza même de nuit, gambadant tout en haut jusqu'à la cathédrale. La vue avec toutes les lumières des bateaux au loin était époustouflante ! 
 

On a aussi testé le Pacha, l'une des grosses boites de l’île. L'endroit était immense, rempli, cher, c'était rigolo mais très éloigné de ce que j'avais imaginé comme ambiance sonore ! Les animations et les danseuses 'sur lesquelles je suis restée figé un bon moment (je ne sais pas comment elles font pour rester debout aussi longtemps), c'est tout un business !


Allez Ibiza, sans rancune !

Calvi


Août est déjà sur sa fin, je suis de retour à Paris et ce pour de bon jusqu'à la rentrée. Ces vacances, j'ai pas mal bougé et j'ai encore un tas de photos à partager avec vous ! J'essaye de garder l'ordre chronologique avec ces quelques photos de Corse où j'ai séjourné pendant un peu moins d'une semaine début juillet. Je n'y avais jamais été et pour une raison que je ne m'explique pas, j'imaginais Calvi plus tropical (va comprendre) Finalement, j'avais l'impression d'être de retour dans le Sud, en plus aride, avec plus de cactus et la mer à deux pas.

J'ai mélangé les photos entre elles, certaines ont été prises à Calvi même, d'autres à Sant'Antonino, le plus haut village de Corse et l'un des plus beaux de France qui nous offrait une vue incroyable, assises à cette terrasse vide en hauteur servies par un vieux corse qui est ensuite parti finir sa sieste sur une chaise dans la rue.


Ma photo favorite


Next stop : Ibiza !