Petite note à chaud


Je regarde un de ces énièmes reportages d'Arte sur ce que c'est d'être une femme aujourd'hui. Le titre de celui-ci est "suis-je sexy ?" et je suis déjà exaspérée par la plupart des témoignages. C'est toujours la même chose, les femmes qui jouent le jeu de la féminité parlent comme d'habitude d'une forme de liberté dans leurs choix et leurs envies sans se demander encore une fois pourquoi elles souhaitent à tout prix se sentir belles, pourquoi c'est si important. Elles disent qu'elles font ce qu'elles font uniquement pour elles, pour se plaire dans le miroir et personne ne se demande pourquoi en premier lieu leur reflet au naturel les dégoûte ? Ca me rend dingue, c'est toujours la même chose, on fait croire à tout le monde qu'on a le choix, qu'on peut s'habiller comme on le souhaite, sexy ou non alors qu'au fond, qu'importe la position qu'on prend, on le fait par défaut et en rapport avec des règles pré-définies. 

Par exemple, je fais le choix de ne pas suivre certains codes féminins aussi principalement parce que je ne corresponds pas au modèle donné, mon affirmation de moi passe par la contradiction et le refus parce que je n'ai pas les moyens physiques d'atteindre cet idéal. A quel moment mon choix est réellement libre puisqu'il est biaisé par cette obligation que j'ai de me positionner face à mon corps ? En tant que femme, notre corps est omniprésent dans notre définition de soi, on n'y échappe pas, on ne peut pas en faire abstraction. Pourquoi on ne m'oblige pas plutôt à me positionner sur mon intelligence ou mes capacités à la place ? Pourquoi se sentir bien dans sa peau en tant que femme ne passe principalement que par l'apparence, sur notre "sexyness" et ce qu'on décide d'en faire ? Ça m'ennuie. 

J'ai l'impression que les vraies questions ne sont jamais posées, comme si on nous faisait croire à cette liberté de pacotille pour continuer de mieux ancrer les canons de beauté qu'on "décide" d'être ou ne pas être, pour mieux affirmer qu'il n'y a que ça qui compte pour créer du bonheur chez le sexe féminin. On te dit que c'est toi qui décide d'être "in" ou "out", que c'est ton choix, que l'émancipation de la femme passe par cette liberté là, que de se poser la question "suis-je sexy ?" tous les jours n'est pas obligatoire... Mais à quel point réellement ?

In my ears (17)


C'est un peu du suicide de commencer une playlist avec un morceau de presque 6min mais l'ingéniosité de Gilligan Moss me laisse sans voix et les membres désarticulés, il fallait que je m'assure que vous ne passiez pas à côté de ce bijou. Quand je l'écoute, je vois dans chaque éléments qui s’enchaînent un ballet de petites créatures qui ressembleraient à des Oompa Loompa et j'ai déjà ma propre choré perso attribuée à chaque écoute. 

Sinon, je vous conseille d'écouter le dernier EP de JJ et cet ensemble de 14 tracks de Turtle que j'avais déjà feature dans ma playlist n°9 qui valent le détour dans ce no man's land musical du moment. Je suis pas contre quelques petites pistes, mes oreilles se sont beaucoup ennuyées cet été !



Havana Club


Mes nouveaux trucs mode favoris qui viennent se faire une place de choix dans mon dressing sont : les dos nus et les cols cheminées. Même si depuis que j'ai fait mon mea culpa avec les cols roulés les cols hauts sont dans mon collimateur depuis, le dos nus c'est tout nouveau ! Ca ajoute un effet "féminin" sans me mettre mal à l'aise, à vrai dire sans même que je m'en aperçoive ! Bien sûr, j'en profite comme ma carte joker préféré vu que je ne porte pas de soutien-gorges en général, pas de bretelles à cacher ! Cette robe est l'ensemble des deux et rayée par dessus le marché 

Les photos ont été prises au Café A qui été redécoré au couleur de Cuba avec Little Havana cet été.










WHAT I'M WEARING 


Photos @ Chloé