Courchevel | Manali

Post date: 28 janv. 2015


Voici venu le temps de vous raconter mes péripéties à la montagne ! Il y a deux week-end de ça donc, je prenais le train direction Courchevel invitée par l'hôtel Manali pour tester la vie en altitude. 

Avant d'aller plus loin, il faut savoir que je n'avais jusqu'ici jamais fourré mes pieds sur des skis.  Mon expérience glaciale se contentait d'une ou deux descentes en luge il y a maintenant plus de 10 ans alors j'étais super excitée à l'idée de pouvoir cocher cette activité de ma liste de choses à faire ! Cependant, qui dit zéro xp, dit naïveté totale sur l'équipement requis. Dans le train, Marc, l'organisateur (appelons le comme ça) me fait remarquer que mon sac de voyage est étrangement petit par rapport aux valises de mes collègues et au fil de la conversation, je suis obligée de balancer innocemment baaaaah que je n'ai pris qu'un jean et une paire de baskets. Ça aura été la blague récurrente du séjour (sisi ça fait encore rire Coralie comme vous pouvez le lire dans son article) mais finalement je me suis débrouillée !


A peine arrivée, une petite photo avant la tombée de la nuit où mon écharpe se fond dans le décor.


L'hôtel Manali (cinq étoiles mesdames et messieurs) promettait un traitement de faveur tout le week-end. Ça m'amuse toujours pas mal de toucher du doigt une atmosphère dorée. Je suis en général super gênée et à deux doigts d'exploser de rire nerveusement quand je fais face à un service de luxe. J'ai un peu l'impression de frauder un style de vie (même si de toute évidence je ne dois duper personne sur place) mais le personnel, en plus d’être très attentionné, était aussi très agréable et fun. 

Rien de trop guindé entre ces murs à la déco indienne (inspirée d'une station de ski en Inde) peuplée d'éléphants qui veillent sur les pistes. Un fort contraste original même si des suites canadiennes et suisses sont aussi à la disposition des clients, pour ceux qui ne survivraient pas au choc de cultures.






Le soir même, on a rencontré le président de l’hôtel Mr Mathieu. L'ambiance était assez rigolote, on était tous assez curieux de savoir comment il faisait marcher l'ensemble, son parcours de globe trotter, quels types de clients ils ont (des russes, beaucoup de russes) tout en dégustant un menu gastronomique concocté par le chef de l'hôtel. Vous avez déjà mangé un "oeuf parfait" ?


Ensuite notre petite équipe s'est aventurée dans Courchevel pour checker les lieux de sorties. Je vais vous passer la drôlerie de cette soirée mais daaamn, La Mangeoire, les gens qui dansent sur les tables et les djs pas très clairs dans leur mix, c'était kitshement agréable !


Après avoir dormi trois heures, petit déjeuner bacoooon au lit XXL dans ma chambre qui avait deux terrasses donnant directement sur les pistes afin de me préparer à ma première fois dans la poudreuse.




Alors le ski ? Disons que commencer aussi tard, c'est dur, très duuuur. Heureusement on avait une coach qui a été très patiente avec moi parce que clairement j'ai pas ça dans le sang blanc. J'avais un mal fou à freiner (foutu jambe droite faible) ce qui n'aidait pas à me rassurer mais je voulais pas lâcher l'affaire, je m'énervais toute seule en me traînant tant que je pouvais pour réussir. Finalement, au bout de deux heures, j'ai fait une micro descente plus ou moins contrôlée, ma plus grande victoire !





Tellement fières avec Anna sur nos tiges ! C'est la vice-présidente qui a eu la charmante attention de nous ramener des pantalons adaptés, bref elles nous a sauvé la skiade !







La team autour d'une fondue. Oui, la chieuse qui a préféré prendre une pizza c'est moi...




La suite du programme, c'était d'aller chiller à la piscine avant notre rendez-vous au Mahayana spa de l'hôtel.




Pas de photos pour vous illustrer le massage oriental (évidemment) mais à vrai dire, comme c'était la première fois que je me faisais masser tout le corps, je m'y suis pointée SUPER stressée (l'ironie de la chose) parce que bon, il faut que je vous dise une chose : je ne suis pas une personne tactile. Genre, PAS DU TOUT. 

C'est assez drôle mais je ne supporte pas que des personnes que je ne connais pas me touchent, même amicalement, même si c'est juste une main sur l'épaule, je me crispe et en général, j'ai un léger mouvement de recul. Un vrai chat sauvage. Je mets beaucoup de temps à accepter une forme de proximité physique, mes amies peuvent en témoigner ! Au fil des années, j'apprends à m'y habituer mais FORCEMENT deux mains inconnues partout sur mon corps à nu qui le malaxent dans tous les sens, ça avait de quoi me faire paniquer (musique de relaxation ou pas)

Il m'a fallu bien 20min (sur 50) avant de pouvoir lâcher prise. J'en suis sortie complètement claquée (dans le bon sens du terme), un dernier repas, un verre de génépi, une escapade luge 5min dehors et boum, je me suis écroulée. Pas une seule trace de courbatures le lendemain yeeeah !




Dimanche, dernière matinée lazy dans ma chambre avec Anna pendant que les courageux sont repartis faire du ski. On a ensuite décidé d'aller toutes les deux se balader en haut des pistes comme de vraies touristes.




Meilleur moment : cappucino en terrasse au soleil




video

Le petit + musique : "Desire" de Years & Years est passée à la radio, j'étais trop saucée haha !


Et c'est déjà fini, temps de repartir à Paris !


Merci à Marc pour l'invitation, le Manali pour leur accueil au top et Coralie et Anna pour avoir fait de ce micro voyage un pur moment ! 

In my ears (10)

Post date: 23 janv. 2015


Une playlist acidulée avec même un remix de Taylor Swift pour la peine !

Bon week-end !

Blanc ciel

Post date: 19 janv. 2015


Merci à Coralie pour les photos !

Hééé ! Je reviens d'un séjour à Courchevel où j'ai skié pour LA PREMIERE FOIS de ma vie ! Avant de vous en dire plus sur cette escapade rigolote, voici mon look shooté samedi dans la neige

J'imagine que l'image de mes chevilles à l'air doit faire froid dans le dos à plusieurs d'entre vous. A vrai dire, vous n'êtes pas les seules, j'ai rendu mon équipe de voyage folle à cause de ça mais la vérité : je ne suis pas du tout frileuse, il m'en faut beaucoup pour me transformer en bonhomme de neige et j'ai tellement l'habitude de porter mes pantalons à cette hauteur que je crois que mes chevilles sont blindées maintenant, ça ne me fait ni chaud...ni froid ! 







WHAT I'M WEARING

Bonnet acheté en friperie (similaire) - écharpe Urban Outfitters - manteau Monoprix (similaire soldé à -50%) - sweat Amish Boyish - chemise jean Monki (similaire) - jean Stradivarius (similaire soldé !) - baskets Nike