Picture me.

Post date: 31 août 2010


Un peu de look (presque) sans balbutations aujourd'hui :)

Tout d'abord, excusez les photos bruitées et floues, on les a prises à l'arrache avec Sarah après sa journée de taff. Du coup, vers 20h, question lumière, on passe hein...


Toujours mon petit sac fétiche avec mon foulard léopard accroché dessus une fois par hasard et qui depuis ne le démord plus. J'avais trouvé celui ci à Emmaus, il est un peu court pour être porté réellement comme un foulard, so...


Groar...!


Chemise assez funky avec ce petit pli devant, je l'ai essayé au pif et je trouvais qu'elle tombait assez bien. En plus, elle est toute légère, douce douce. Porté avec ce petit boléro fleuri (on ne m'arrêtera pas avec les fleurs, no no no), tous les deux trouvés à Guerissol encore et toujours. Faut vraiment que j'arrête de mettre les pieds là-bas, à chaque fois, je ne repars JAMAIS les mains célibataires, mais alors JAMAIS.


Je me suis faite une petite tresse, 10 ans après la tendance (mais attends, c'est trop dur d'emmêler trois mèches de cheveux, j'ai mis du temps à apprendre ouam ;D), premier effort chevelu de ma part, on applaudit !


A part ça, cet aprèm, j'ai été à la projection presse de Picture Me, film de Sarah Ziff. C'est un documentaire sur les dessus-dessous du mannequinat, qu'ils soient de dentelle blanche ou de cuir noir. Assez minimaliste, vu que c'est du "pris sur le vif" mais on arrive à rentrer dedans et Sara est carrément adorable, c'est elle qui donne le rythme tout le long avec ses sourires :) Je retiens d'ailleurs sa mère-grand ou tante, je ne sais plus, qui lui dit qu'elle veut se faufiler au défilé pour la voir, scène assez mythique. Puis mine de rien, la bo envoie du lourd, très très bons sons ! Il sort le 20 octobre en salle si vous avez l'occasion d'aller le voir !


I'm a fucking idiot fashion blogger, hell yeah.


Chemise et boléro Guerissol. Jean Bershka. Sac Storets. Foulard Emmaus. Chaussures Kickers. Collier manège Les Jumelles.

Museum.

Post date: 30 août 2010


Un petit tour au Statens Museum for Kunst pour clore le chapitre Copenhague, ça vous dit ?

Je n'ai pris en photo que les tableaux qui m'ont tapé à l'oeil SAUF QUE j'ai complètement paumée la feuille où j'avais noté toutes les références des artistes en question. Damn. Si vous en connaissez quelques un, n'hésitez pas à me le signaler que je redonne à chacun sa dignité :)


Zoom sur les Biosphères de Tomás Saraceno’s que vous avez déjà aperçu dans la vidéo.


Elderflower, miam miam, c'est trop BON !


"Femme et fille d'un collectionneur d'art se faisant peindre", Gillis von Tilborch, 1660.


J'aime énormément celui ci, les regards directs m'accusent et j'entre dans la scène. Même si c'est le chat qui me fait le plus peur ;)


"Summer Evening at Hammar's Repair Yard", Albert Edelfelt, 1885.


Nature morte assez funky !


"Alice", Amadeo Modigliani, 1915.


Elle, je l'appelle Mamie Absinthe à cause de sa peau verte translucide !


Ps :Je fais l'impasse sur l'expo photo, elle était assez géniale mais les oeuvres exposées étaient un peu...spéciales donc je vous laisse la découvrir par vous-même un jour ou l'autre à Copenhague ;)

Copenhague.

Post date: 26 août 2010


Premier article sur quatre à venir pour relater un peu notre expédition nordique ! On commence avec Copenhague au Danemark. Cet article va sûrement vous rappeler celui sur Amsterdam, il y a effectivement pas mal de points communs (particulièrement quelques vélos)

On est arrivé vers les 10h du mat, après avoir fait une escale en Allemagne de quelques heures, en attendant notre train couchette. On a plutôt pas trop mal dormi mais il est vrai que la vérif de ton passeport dès 6h du mat', ça fait mal. Vous le verrez à mon tronche au début de la vidéo à la fin de l'article hihi.

Pour le compte-rendu, je crois que je vais m'en tenir à très peu de choses car on a vécu tellement de trucs que si je commence à en parler en détail, je ne vais jamais m'arrêter. Rien que dans la vie de tous les jours, quand on me demande comment s'est passé mon voyage, je deviens un vrai moulin à parole. Et n'importe quelle petite chose me rappelle un moment, ça ne s'arrête plus. Insupportable, la meuf ;)


Arrivés chez Andrea, la danoise qui nous a accueilli chez elle. On l'a trouvé via le site Airbnb.com, vous connaissez ? C'est un site qui relait les personnes qui louent leurs maisons ou chambre privée pour pas cher un peu partout dans le monde. On a préféré cette initiative là à l'hôtel tout simplement parce que ça nous a permis de faire des rencontres adorables et vraiment de vivre avec les coutumes de chacun. Pour dire, Andrea était un coeur, toujours prête à nous conseiller des endroits cool et surtout à nous informer que ça ne sert à rien de faire le trajet jusqu'à la fameuse Petite Sirène vu qu'elle était partie en voyage en Chine, un truc du genre. Damn.


Les oiseaux-dragons-phénix qu'on trouvait aux portes <3


La plupart des statues à Copenhague avaient des masques de la sorte...


Mon meilleur souvenir : C'était le deuxième jour, on devait rentrer à vélo mais il pleuvait beaucoup trop, un torrent fameux. On décide donc de s'arrêter au premier bar-café du coin pour se sécher. On rentre, commande une grosse bière. Le serveur parle français, nous dit qu'il a vécu dans le Sud de la France vers Béziers, bref, il est trop sympa. On se pose et remarque que bizarrement, des gens fument à l'intérieur. "Tu crois qu'on a le droit ?" François va chercher un cendrier et on s'allume nos clopes, flippant de se faire engueuler. Et non. Le patron, un peu hors la loi, avait installé des gros ventilos au plafond pour souffler la fumée. C'est con à dire mais ceux qui fument doivent comprendre à quel point ce fut comme un cocon oublié de pouvoir boire une bière et fumer à l'intérieur, au chaud, quand il pleut des cordes dehors ! François observe un poème accroché au mur, s'en approche et entame la discussion avec le vieux danois fumant sa pipe et buvant du Bordeaux à côté. Il s'avère que c'est l'auteur. Evidemment, connaissant François, la discussion se prolonge en anglais, français, espagnol. Ce cher Peter parle et écrit un peu dans pas mal de langues. On s'installe avec lui, il nous commande une autre bouteille de rouge en nous racontant pendant des heures ses multiples voyages et souvenirs dans des endroits qui allaient de Mexico à la Bretagne. On n'a vraiment pas vu le temps passé. C'était vraiment excellent <3

Minipouce :D



J'ai trippé sur l'écho des couleurs entre le logo et le gars derrière.


Les lacs, BIG LOVE. On a passé un temps fou à faire le tour à vélo de tout ceux qu'on croisait. Et les canards sont devenus mes BFF héhé.


A l'entrée de Christiania. Ce sont les rares photos que j'ai prise avant de m'en rendre compte que c'était interdit. C'était une "visite" furtive assez spéciale, on a beau m'en avoir énormément parlé de cet endroit, je m'en suis presque échappé au bord du malaise. Ca faisait vraiment bidonville, j'avais l'impression d'être dans un zoo et de mater les gros toxos vendant leurs shit. Frissons. Ca n'avait rien de cool, vraiment. C'est de toute évidence bien loin de ce que ça pouvait être comme paradis il y a une quarantaine d'années....Mais ça reste à voir parce que dans un sens, c'est assez irréel.


Petit cappucino préparé par Andréa sur la terrasse face au soleil fugace.

Grosse chaussure léopard dans une friperie.


Petit tour à Urban Outfiters où il y avait une sorte d'event avec coktails à volonté. On est tombé dessus complètement par hasard, il pleuvait des cordes (comme toujours) et c'était le seul magasin encore ouvert AHAH.


Tronche de cake portant une cape noire shoppée à Vintage & Rags en Allemagne.

Voilà, on est resté en tout que deux jours et demi mais assez pour faire le tour de la ville que j'ai trouvé VRAIMENT agréable. Les Danois sont trop cool ! J'avais déjà un aperçu de leur sympathie chez moi vu que mes voisins dans le Sud sont justement des Danois et que ce sont sûrement les personnes les plus ouvertes et fêtardes que je connaisse. Bref, j'ai écrit à Andrea dans son petit carnet "HOPE TO COME BACK SOON" et je le pense sincèrement :'D




Une petite vidéo pour finir. J'ai du coupé plein de passages pour tout faire tenir sur la chanson mais pour les autres, je vais essayer d'en trouver des plus longues parce que c'est frustrant héhé.

Musique : Forest City Lovers - Light you up

Ps : Juste avant de partir, on a fais un tour dans un musée (qu'on aperçoit à la fin de la vidéo) où j'ai pris pas mal de photos de peintures qui m'ont plu. Je les réserve pour le prochain article sinon celui-ci aurait été encore TROP long ;)