Bang bang.

Post date: 26 févr. 2012


Le 29 février à 19h, je m'envole rencontrer les trois bonhommes du groupe Revolver à l'occasion d'une pré-écoute de leur nouvel album qui sortira le 12 mars et pour cela, j'ai besoin d'un(e) compagnon d'aventure ! :D 

Un aperçu du nouvel album



Et deux autres à découvrir via Le Figaro !

Si tu aimes le groupe, que tu es dispo ce jour là sur Paris et que tu te sens d'attaque pour les voir et t'amuser à jouer à la journaliste (si on a le temps, je préfère ne rien promettre au cas où !), envoie moi un mail avec les questions que tu aimerais leur poser à cette adresse : absintheperdue@hotmail.fr (objet concours Revolver) avant le 28 février 20h. Je tirerais au sort dans les participations et le ou la gagnant(e) sera prévenue dans la matinée du 29 février pump it up ! 

Good luck !

(Mini) Meet The Chase.

Post date: 23 févr. 2012


J'ai eu l'occasion de rencontrer The Chase lors de leur concert sur Paris le 21 janvier à la Flèche d'or. A la base, j'avais été contactée par Marie de chez Pias, deux autres blogueuses devaient être présentes mais elles ont annulé quelques temps avant. Du coup, je me suis retrouvée solo, avec l'exclu et les mains qui tremblent pour mon premier shooting officiel avec un groupe de musique où je devais principalement prendre en photo la chanteuse avec quelques pièces Comptoir des Cotonniers de la nouvelle co été 2012 (parce que la marque bosse avec le label pour sortir des compils cd) Ne sachant pas à quoi m'attendre, je n'avais absolument rien préparer alors quand il a été question de s'atteler à l'itw avant qu'ils ne fassent les balances, j'ai sorti mon calepin, mon stylo avec des cookies imprimés dessus dont l'encre sent bon le biscuit en question et envoyé les fameuses demandes up/down que j'ai l'habitude de proposer pour les articles "meet...", assise seule sur ma petite banquette rouge face à eux quatre. C'est pour ça que c'est un mini "à la rencontre de..." car je ne m'attendais pas à avoir le temps de vraiment discuter avec eux. C'était un moment hyper intimidant pour la bleue que je suis surtout qu'ils ne comprenaient pas trop qui j'étais et je ne savais pas trop non plus comment me présenter et expliquer le comment du pourquoi j'étais là. Marie a rapidement expliqué que c'était toujours sympa de présenter des artistes par un nouveau biais un peu plus libre et frais que les sempiternelles interviews avec des journalistes d'où ma présence sur place :) :) :)

De mon côté, vous vous en doutez, je dis tout sauf non face à ce genre d'opportunités surtout que ça rejoint mon envie grandissante de vous présenter encore et encore avec les moyens du bord les gens que je croise au fil de ma route et que j'apprécie même si concrètement ça n'a rien à voir avec les fringues (en fait, quand on y pense mon blog oscille beaucoup entre photos de looks/photos de concerts ! -la musique, c'est ma viiiiiiieeeeuuuuhhh-) Let's do it !

Trench et robe : Comptoir des Cotonniers

Minuscule présentation

The Chase, c'est des montpéllierains qui lorsque je leur ai appris qu'avant de vivre à Paris, je logeais sur Montpellier aussi n'ont pas hésité à faire quelques blagues avec l'accent du Sud en me citant les points phares de la ville "Antigone, la Place de la Comédie !" et à me conseiller quand je leur demande où ils aiment bien sortir sur place quelques bars tels que le Robin Hood (où je trainais parfois) mais aussi le Rebuffy "Vas y de la part de Thierry la prochaine fois !" sans oublier le Rockstore, of course. Mise à part ça, comme vous le voyez, c'est des bonhommes et une dame qui, s'ils ne s'étaient pas retrouvés dans la musique auraient chez l'un ou l'autre voulus être ingénieur ou même pilote de chasse. Sophie de son côté n'est par contre pas de Montpellier à la base (je ne retrouve pas la ville exacte dans mes notes, bad) et exerce le métier d'osthéopate en même temps que celui de chanteuse dans The Chase (mais qui aux dernières nouvelles toutes fraîches a quitté le groupe, c'est du coup un post un peu dépassé et nostalgique que je vous livre là !) Leur groupe, je l'ai d'abord découvert via ce clip avec le polaroid qui se balade partout lors d'une soirée, concept qui m'avait vraiment plu (bien que je n'ai pas pû m'empêcher de penser en le regardant à combien coûterait réellement autant de péloches pola développées en une soirée vu le prix auquel ça se vend aujourd'hui hahaha) avant d'écouter leur musique. J'ai trouvé ça frais, pimpant et chouette ! Concernant leur naissance et histoire en bonne et due forme, je vous laisse lire cet article sur Evene que je trouve bien fait ! De mon coté, comme je vous l'ai dit, je me suis intéressée avant tout à leur goûts et dégoûts dans mes catégories phares parce que ça me permet toujours de découvrir un tas de trucs nouveaux ! :D



Musique

UP: Metronomy sort en premier ! Encore, je vous l'avais laissé entendre dans l'article sur Diane (et ce n'est pas fini !) mais aussi Edward Sharpe & the Magnetic Zeros, The Research et Meshell Ndegeocello, coup de coeur récent pour Laurent (il a dû me chercher l'orthographe exacte sur son Iphone pour cette dernière !)

DOWN:"Johnny Hallyday !" Ca, c'est une référence  qui ne pouvait tomber qu'ici ! "Quand on a dit ça, qu'est-ce qu'on peut citer d'autres ?" Je leur demande s'ils n'ont pas plutôt des groupes aimés auparavant qui les auraient lassés ou décus. Finalement, Mgmt tombe concernant leur deuxième album et les Vampire Weekend, même raison.

Cinéma

UP:Take Shelter, Va, vis et deviens, Incassable, Mientras Duermes "Le titre en français, c'est Malveillance. Celui là, je l'ai vu tout récemment, regarde, j'ai même le ticket, c'était au Diagonale à Montpellier à 17h58" et Eternal Sunshine of the Spotless Mind pour Sophie. 

DOWN:A l'inverse de Céleste, La piel que habito tombe dans la sélection bad. Le bassiste me cite en rigolant gravement Jusqu'en enfer de Sam Raimi "J'aurais du me méfier du titre dès le début !" et Laurent n'hésite pas à avouer que dernièrement c'est le film Les Winx qu'il a vu avec ses enfants (entre nous, les Witch, c'était mieux, ils ont tout pompé !)


Lecture

UP:Pêle-mêle de livres auxquels s'intéresser dès que possible : La Grande chasse au requin et Rhum Express d' Hunter S. Thompson, Les Racines du mal de Maurice G. Dantec, Les déferlantes de Claudie Gallay et L'Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon (je vous laisse deviner qui a cité quoi !)

DOWN:Pour cette section là, les réponses se font toujours rares de par le fait que la plupart des personnes que je rencontre ne lisent pas en entier les livres qu'ils sentent mauvais (bizarrement, de mon côté, même si un livre me gonfle, je suis obligée de le lire dans sa totalité pour être sure qu'il est bien naze jusqu'au bout -maso-) et le seul qui en ressort, c'est L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas !

Chemisier blanc : Comptoir des Cotonniers

Et en mode ?

"A vrai dire, mon blog, c'est un blog de mode donc je me dois un tant soit peu de vous poser la question concernant vos goûts dans le domaine !" Mickaël me répond Pierre Hardy spontanément en me montrant ses chaussures qui n'en sont pas ce jour là, Sophie que je sens discrète ne me surprend point lorsqu'elle me cite Comptoir des Cotonniers car elle aime les choses classiques et élégantes sans trop de fioritures et de motifs (ce jour là, j'étais habillée comme un sapin de Noël, j'ai un peu rougi), Sandro pour Cyril et Carnet de Vol chez Laurent. Bon, je veux bien mais tout ça, ça sonne très mature et adulte pour moi donc je ne peux pas m'empêcher de leur demander à quoi ils ressemblaient plus jeunes. Je vais les citer sans dire qui était quoi, juste pour vous laisser vous les imaginer à votre guise comme tel : "J'ai eu une période très The Cure, avec les cheveux crêpés et des bretelles !" "J'étais rasé style Spike à 13 ans !" "Je portais des jeans 501 Levi's, à l'époque ils étaient tout rigides et pas ma taille !" "J'avais les cheveux colorés en noir corbeau avec une mèche bleu !" L'adolescence haaaaaa. Pas de regrets ! C'était particulièrement drôle de leur poser cette question car ils en apprenaient en même temps que moi sur les autres et leurs réactions étaient mythiques entre eux !

Une devise de vie ?

"Heeeeuuuu....Vas, vis et deviens ?"

Take a pose !

Après ça (et quelques twix échangés avec Sophie) j'ai pu assister à leurs balances, sorte de répétition et mise au point du son des instruments pour le concert (j'étais toute contente, first time pour moi mais d'après ce que j'ai compris, c'est le truc le plus chiant au monde pour les groupes de musique, Sophie m'avoue que ça dure toujours des plombes) avant de faire un tour ailleurs pour manger un bout et me repointer à temps pour le show dont voici quelques photos :


Lors du live, j'ai découvert une Sophie bien plus mutine et des sourires et yeux complices qui accrochent entre chacun d'eux, très bonne ambiance ! :) 


Merci à The Chase et à Emilie pour ce baptême ! :D 


J'espère que d'ouvrir la rubrique à des groupes de musique vous botte parce que j'en ai d'autres en prévision (qui seront je l'espère plus fournis) avec comme vous l'avez compris Revolver (je lance le tirage au sort dès lundi, soyez au rdv !) et un de mes groupes montants chouchou dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises ici ! :D


Pour finir, petite photo eye contact d'Inna Modja vu en showcase lors d'une petite soirée chez Antik Batik il y a peu. Jolie voix ! :)

Plumes de doigts.

Post date: 22 févr. 2012


Des photos qui datent de la semaine dernière, vous excuserez donc la tête de ramassée du siècle  et les mini yeux pas maquillés heeein (j'étais malade, mode zombiaque ON) Depuis, le soleil est revenu et c'est juste trop chouette, ça sent le printemps et le remplissage de lumière (bref, je suis vieille) J'ai ressorti par conséquent mon poncho (qui traînait au fond d'une malle en bois dans laquelle je balance les gros manteaux/pulls et que j'oublie parfois, je suis même retombée sur le manteau léopard Manoush qui vit mal sa captivité et prendrait bien l'air aussi....) parce qu'il est parfait pour ces semi-températures de girl scout qui se la jouent hot. Des plumes dans les cheveux et des boots de panda roux pour fignoler la parade animale et ça fait un indienpic à Paris. Sans pression.

Dites, dites les petites, y a des fans du groupe Revolver dans la salle cyberfantastique ? Si je lance un petit tirage au sort très bientôt pour m'accompagner rencontrer les bonhommes à l'occasion d'une session pré-écoute de leur nouvel album, ça vous intéresse ? :D



Phèdre - Aphrodite


Dans mon prochain article, je vous parlerais de ma rencontre avec le groupe montpelliérain (représent') The Chase oui oui oui (swinguer musique !

Poncho et pull achetés en friperies à l'étranger (Londres pour l'un, Stockholm pour l'autre) Chemise de "quand j'étais petite." Jean Urban Outfiters. Boots Addict Initial via Sarenza. Barrette cadeau d'Etsy.

Baby pink fish.

Post date: 13 févr. 2012


Tenue hyper casual et soft aux couleurs de l'été 2012 à venir avec ces nouvelles converses saumon, bien régressives comme il faut et comme je les aime ! Ma première paire remonte à tellement loin, je devais avoir 14 ans et elles étaient roses justement. Je leur avais crayonné le bec aux feutre indélébiles et changé leurs lacets comme il était convenu d'avance au collège (photo à l'appui !) Longtemps après, j'en ai eu des noires que j'emportais à tous les festivals possibles avec moi. Résultat : trouées, déchirées, laminées. Depuis, plus de Converse dans mon placard jusqu'à aujourd'hui ! Envie qui m'est revenue parce qu'en ce moment, mon style hivernal vire tomboy/street/confort et que je passe mon temps en baskets (je me suis même commandée des Adidas Originals haaan), la faute à mes pompes tapisseries et aux poussins qui ont su me rappeler vaillamment le plaisir de rebondir sur le bitume avec des coussinets aux pieds ! :D

Je me vois déjà les porter cet été avec un short en jean et un débardeur en dentelle blanche,  écouter cette chanson en dansant et tournant dans la rue, version sweet sixteen d'une gosse géante !


Savoir Adore - Dreamers


Après les baskets et le porte-monnaie (que vous n'avez jamais vu mais qui a un imprimé kitsch similaire) le sac !  Le détail funky, c'est qu'il s'ouvre comme une besace au lieu d'un cartable de base !


Gilet et pantalon achetés en friperies. Tee-shirt New Look. Chaussures Converse via Sarenza
Bague Romwe. Bracelet cadeau d'un lectrice. Sac Pieces via Sarenza.

Meet Diane Sagnier.

Post date: 10 févr. 2012


En vrai cette poulette de 21 ans, vous la connaissez sûrement déjà (que celles dont ce n'est pas le cas me le disent dans les commentaires, je serais contente de savoir que je vous ai fait découvrir son travail !) que ce soit par ses photos colorées par le temps ou par ses musiques faussement enfantines. Une chose est sûr, vous avez déjà croisé son nom (ou entendu les notes de "the silly song about food and dinosaurs") sur mon blog, principalement parce que c'est elle qui a shooté la première série officiellement mode pour le site de Paulette (tout ça, c'était bien avant le magazine !) C'est d'ailleurs ce jour là qu'on s'est rencontré, j'avais déjà croisé sa bouille au détour d'une soirée et j'étais contente de la retrouver aux manettes des images pour le shooting. Avant tout ça, j'avais vaguement entendue parler de son boulot photo via Boubou (à l'époque, elle me filait les liens des vidéos de Diane comme inspi pour son teaser que j'ai filmé) et via le biais de Nastou, sa camarade de classe aux Gobelins. Depuis, elle en a fait du chemin, petit pied par petit pied de dino et comme je porte dans mon coeur cette jolie crapule qui appelle ses amies "poupée", boum, un portrait en bonne et due forme s'imposait ! :)



Petite présentation


Grande gagnante du prix Picto 2011, Diane a vu sa carrière photo prendre de la vitesse. Je me souviens encore lorsqu'on sortait toutes les deux du plateau du Grand Journal après le premier passage de Lana Del Rey en live, elle me disait pas convaincue du tout "J'ai passé un concours mais j'ai envoyé des photos un peu n'importe comment..." et hop, quelques semaines plus tard, j'apprenais qu'elle en était l'heureuse élue ! Avant d'en arriver à cette victoire là, Diane voulait travailler dans la génétique, et oui ! Bac S spé bio en poche, son parcours était loin de se destiner au monde de la photographie ("Faire un bac L était hors de question pour mes parents, l'histoire du "aucunes portes fermées" et à vrai dire, ça m'a permis d'apprendre à travailler dur, à me concentre d'une manière spécifique.") Et pourtant, une fois sortie du lycée, elle se rend compte qu'avec son niveau plutôt moyen en maths et physique ("Mais en bio, j'ai eu 18 au bac !"), l'école de médecine et les prépas super sélectives, ça allait être chaud et qu'il y avait de fortes chances qu'elle ne soit pas à la hauteur "Et à côté de ça, j'avais encore moins envie d'aller à la fac pour étudier des cailloux toute la journée !" La photo s'est révélée comme le chemin à prendre naturellement,  domaine qu'elle a abordé principalement grâce à son père, plongeur qui fixait sur ses pellicules les "monstres marins" et qu'elle observait épousseter ses négas. Ayant fait un peu d'arts pla pendant sa scolarité "Tous mes projets se basaient sur le médium photographique !", elle avait prévu de se donner quelques années de laps pour faire un bts photo et préparer le concours des Gobelins à Paris. Mais queneni, pas besoin de tout ça puisque qu'elle a été prise dès le premier essai et voilà cette boule de poils embarquée sur la capitale, quittant le soleil inspirant d'Aix en Provence, sa ville d'enfance, pour se pixeliser les yeux. Le diplôme des petits bonshommes dans le bide, ça fait maintenant un an et demi qu'elle bosse comme photographe et après un essai de retour peu glorieux à la fac en début d'année pour combler les trous dans son emploi du temps "J'ai toujours eu du mal avec les cours théoriques, aux Gobelins, on bougeait beaucoup alors là, rester assise toute la journée, non, je m'endormais !", elle se concentre à ce jour définitivement sur son travail photo.


Elle est maintenant signée chez Zeynep Erguven. Son agent qui la suit depuis un moment et qui la gardait sous son aile pour la préserver l'a soutenue lors de la remise des prix Picto "J'étais complètement submergée, plein de gens venaient me parler pour me féliciter, j'étais perdue, à l'ouest, elle m'a aidée à sortir la tête de l'eau et à gérer le après !" Diane refait son book en ce moment "Il sera plus gros, plus beau avec de grands tirages !", vient de terminer le catalogue pour By Zoé spring/summer 2012 et a un tas de projets à venir qui sautillent entre un lookbook pour Castelbajac en prévision, une série pour Be, un edito pour Cooler mag à Londres, une expo au printemps et la continuation de ses différentes collaborations musicales avec Madmoizelle. Pour tenir la cadence de l'avenir, elle se drogue à la canelle, aux amandes, aux noix et aux cheese cake "Le pire, c'est les pâtisseries aux noix/canelle, je pourrais jamais m'arrêter d'en manger !" mais surtout au soleil, base de sa mise en lumière dans son travail qui est construit pratiquement qu'à partir de lumière naturelle "J'aime l'idée d'être portée par la météo, de devoir m'adapter à la lumière offerte par le temps et de jouer avec ! Mais ça ne me dérangerait pas de travailler plus en studio, avec des flashs, enfin, si j'en avais !" Elle aime aussi les gens qui brillent "Tu sais, ceux qui ont tellement de charisme qu'ils n'ont pas besoin de parler, ni de rien faire et wow !" mais n'a aucune pitié envers les cons "C'est con de dire ça hein ?" et le racisme sans parler qu'elle préfèrerait tenir à distance d'elle les chihuahuas et les calamars si possible "C'est moche, c'est dégueu !" Le type de photo qu'elle détesterait faire ? "Du packshot ! Où prendre des photos pour la Redoute avec un homme tout nu en arrière plan par exemple..."


Ses références photo


"Ca va être dur, les noms m'échappent toujours !" Pourtant, va falloir qu'elle les enregistre en boucle parce que c'est tout à fait le genre de question de base qui va venir et revenir dans les interviews, je lui conseille de les apprendre par coeur, on sait jamais. Elle rigole et me cite, avec un espace temps de réflexion entre chaque, Paolo Roversi, Pierre dal corso et Diane Arbus dont elle a vu l'expo le matin même et qu'elle définit d'illuminant.Chez les jeunes pousses, elle adore Nirrimi (premier nom qu'elle m'a donné quand j'ai dis "référence photo") dont elle trouve le travail magnifique mais aussi Théo Gosselin et Yougo Jeberg. Si elle avait l'occas, elle rêverait de shooter Ashley smith et Eva Green.


Musique


UP:Diane aime tous les types de musiques même si elle a un gros penchant pour le rock, le folk, l'indé, le new age et l'electro. Récemment, elle est à fond sur Foster the People (je peux en témoigner, on a écouté que ça lors de l'interview hahaha) mais aussi James Blake, Hanni El Khatib "Pris en photo, trop cool !", Arcade Fire, Ben Howard et les présents et représents Metronomy qui sont cités dans tous les itw que j'ai fait à ce jour, vous verrez ! "C'est normal, après toute la vague électro aux sons compliqués et bizarres, ils sont arrivés avec un beat hyper simple et basique et ont réussi à créer un univers de dingue avec !"


DOWN:"Bon, j'ai beau être ouverte musicalement, j'ai quand même du mal avec tout le trip black metal, hardcore, tout ce style un peu extrême et je n'écoute pas trop de rap non plus." Avril Lavigne "J'étais hyper fan à 14 ans mais elle fait vraiment de la merde depuis..." Elle n'accroche pas non plus énormément avec la chanson française "Tryo par exemple, c'était marrant deux secondes au lycée mais maintenant, ça me soule vite !" et Jenna Lee "Ma petite soeur est trop fan ! NON, pourquoi ?!"


Lecture


UP:Dans sa bibliothèque, on retrouve beaucoup de romans noirs "J'ai lu tous les Camilla Läckberg, j'ai trop kiffé et je ne sais pas trop pourquoi !" mais elle avoue ne pas lire des masses "Enfin, c'est surtout que je mets un temps fou à lire, je lis à droite à gauche, dans le métro mais ça ne m'arrive jamais de me poser chez moi juste pour lire." D'autant plus qu'elle dévore ses bouquins en anglais "Je m'y suis mise avec entre autre On the road de Jack Kerouac, c'était pas facile au début, mais je galère moins maintenant !" Elle me sort The Pirate d'Harold Robbins "Celui là, c'est marrant, je l'avais acheté uniquement pour sa couverture pour le faire apparaitre sur un shooting puis un jour, j'avais rien à lire alors je l'ai commencé et c'est trop bien en fait !" et The Maltese Falcon de Dashiell Hammett.

DOWN:Autant en emporte le vent "Lu en anglais, je l'ai commencé pour faire plaisir à ma mère parce qu'elle adore, j'ai arrêté rapidement. Scarlett, je la déteste !"


Cinéma


UP:Le scaphandre et le papillon "Ca me fait penser à mon père..." Eternal sunshine of the spotless mind "Très basique mais ce film il rassemble un peu tout sur quoi je bosse dans mon travail, c'est à dire ce qui est lié à la mémoire, aux souvenirs, à la nostalgie, au temps qui passe et à la vision des choses qui en découlent. Parfait." Control, le film sur Joy Division l'a pas mal marqué mais surtout Thelma et Louise, vu il y a un mois (big up pour ça, ce film est l'un de mes number one !) "Ces filles passent d'un point A à un point B fou à une vitesse folle, la transformation est passionnante et je les comprends tellement !"

DOWN:Diane ne trouve pas vraiment de films qu'elle n'aime pas à me citer puisque qu'elle ne va pas voir au ciné ou ailleurs des films qui dès le départ lui paraissent nuls. "Oh attends, je sais ! Si, oui, j'ai vu un film trop pourri sur lequel un pote a bossé en tant que photographe de plateau ! Comment ça s'appelait déjà ?!" Vu que maintenant, on a Google (lolilol), elle fait quelques recherches sur le net. "Ah oui, voilà, Ma première fois, au secours !" Elle m'explique que c'est une grosse daube, qu'elle l'a vu en avant première l'année dernière (il est sorti depuis peu) et que c'est le film le plus cucu, gnangnan, niais qu'elle n'ait jamais vu "J'aime bien le gnangnan d'habitude mais là, c'était trop, ils reprennent tous les codes bateaux possibles, j'ai passé ma séance à filer des coups de coudes dans les cotes de mon pote en disant "ils sont pas sérieux là ?" hahaha"


Et en mode ?


"Mon style pourrait être défini par le style de musique que j'écoute, rock/folk/indé..." Mélangeant des chapeaux de cow-boy à de belles robes d'été, Diane peut passer des baskets/boots aux talons du jour au lendemain, tel un caméléon qui doit prendre la couleur de la maturité mais qui aime encore se cacher dans celle de l'adolescence. La peur de grandir guette mais quand elle doit se présenter à des rdv pros, elle n'hésite pas à mettre au placard sa panoplie d'aventurier hippie et à jouer le jeu pour être prise au sérieux, tout en gardant quoi qu'il arrive son habitude de mettre une seule boucle d'oreille. Ses icônes de style sont : "Toi ! Non mais rigole pas, c'est vrai, tu m'as beaucoup influencé !", Patti smith et les fameuses Thelma et Louise again "Elles ont tellement la classe ces nanas !" Qui d'autres ? "En fait, je ne m'intéresse pas du tout à la mode ! ... Et je suis photographe de mode ! Merde, tu dis pas que j'ai dis ça hein ?" Je le fais quand même parce que je ne pense pas que ce soit un trait nécessaire de s'habiller pointu pour faire de belles photos dans ce domaine :) Elle shoppe dans les fripes, à H&M, New Look, Oysho...son budget ne dépassant jamais 50 euros "Je ne peux pas dépenser plus dans les fringues, ça me fout les boules après" et elle se fournit chez André pour les pompes, de ce côté là, elle préfère du neuf parce qu'elle en a eu marre de passer son temps à scotcher dans tous les sens ses chaussures achetées en friperies qui ne tenaient pas assez la route à son goût. On peut trouver un peu de vintage chic dans son dressing dont la chemise bordeaux qu'elle porte sur les photos, une Yves Saint Laurent que sa mère lui a refilée et de sa grand-mère elle récupère des Levi's ou des chemises Ralph Lauren. A côté de ça, elle aime les marques de street/surf tel que Volcom et Elements comme tout autant du Billabong et du By Zoé, marques avec lesquelles elles bossent et qui lui offrent forcément quelques pièces à droite à gauche. "Si tu veux tout savoir, avant, j'étais beaucoup plus rock que ça, j'avais les cheveux noirs, une mèche bleue, le total look Avril Lavigne avec les baggys, bretelles, chaussettes rayées, chaussures DC...j'étais considérée comme un cas social à l'école, tout le monde se foutait de ma gueule !


Sa devise de vie

PROFITER un max, avancer, éviter les personnes négatives, cyniques qui se morfondent sur elles-mêmes et te tirent vers le bas. Comme elle le dit, c'est la devise "Follow the sun" des Beatles "Avant de partir en colo, mon père m'e prenait à part et me disait, le regard droit dans les yeux, très sérieux "Fais attention à toi mais SURTOUT...amuse toi bien !


BONUS 



La petite vidéo pleine d'amour mais très mal foutue dont je vous ai parlé dans mon article précédent. Diane reprend en acoustique Baby I'm yours de Breakbot, superbe version que j'aime bien écouter même sans images. Alors oui, c'est filmé à l'arrache, le son est celui de la rue mais c'était un chouette moment et comme je le dis stupidement dans la vidéo "j'aime bien les trucs pas parfaits !" :D

ENJOY !

PS : Diane sera en concert à 16h au Take me out 
ce dimanche 12 février, venez, venez ! :D

SON BLOG

Live fast, die young. Bad girls do it well.

Post date: 8 févr. 2012


Un article look AT THE END !  Je me suis surpassée, laissant mes mains et pieds se congeler sur place puis tomber en morceaux, un par un. Etre statique et poser plus de 10min dans ce froid devrait être interdit ! Je crois que les prochaines séries, je les ferais à l'appart mes petits (je m'en fous si des Kinder Surprise viennent m'arrêter pour maltraitance de blog mode !)

En fait, j'ai pas mal d'articles "à la rencontre de..." en réserve à vous poster et un tas d'autres en prévision. C'est vraiment une chose que j'adore faire, partir interviewer des bouilles adorées pour vous les présenter en bonne et due forme. Je pense en poster un dans la semaine d'ailleurs (enfin, dès que je l'aurai rédigé !) avec même une petite vidéo montée VRAIMENT à l'arrache mais pleine d'amour ! Keep in touch ! :)



Guido - Mad Sax
(version complète ici)


Haaaaa oui, j'ai refait ma couleur et me suis par la même occasion recoupée les cheveux sur un coup de boule (même plus court que la dernière fois, attention !) J'en avais tellement marre des cheveux fadasses que je suis tout simplement descendue une aprèm au Tchip Coiffure en bas de chez moi et BOUM, confiance ou pas, c'est parti. Ca m'a fait bizarre d'être coiffée par quelqu'un d'autre que mon coiffeur hippie du Sud (4 ans qu'il s'occupait de ma tignasse -et m'engueulait au passage de ne pas en prendre soin-) mais il était temps heeeein. Pas sur de réussir à les laisser repousser longs un jour, ça m'exaspère tellement en fait d'imaginer retourner à une chevelure de Petite Sirène (d'ailleurs, QUI a envie de revoir l'épisode avec Ariel et le bébé orque parce qu'il est tropbientropmignon ? Par ICI ! -qu'est-ce que ce lien fout là ?! J'en sais rien ouam...-) et je le redis encore et encore, les cheveux courts, c'est funky, c'est LA VIE.

Sourire "je me les caille, dépêche toi de prendre cette photo ou je te brise le pif !"
Manteau, gilet, chemise et short Kenzo achetés en friperies. 
Bonnet et gants Asos. Bottines Vivienne Westwood via Sarenza. Collier Romwe.

Doodles.

Post date: 6 févr. 2012

Collier Romwe.

Vu qu'on se les caille sévère dehors et que je n'ai pas vraiment la foi d'aller jouer la blogueuse mode au Pôle Nord (poule mouillée), je vous présente quelques babioles qui sont venues s'incruster dans mon fourre-tout vestimentaire récemment en attendant de les voir portées :)



ANR - It's around you

Robe Romwe.
Pull acheté en friperie.

Offert par François, je le porte tout le temps !

"Are you in the right gang ?"
Dinophone.
Stickers offert par Chloé.
Vernis rose New Look.
Vernis bleu Claire's.
Bague Romwe.
Gilet Romwe.

ENFIN trouvé un gilet léo, fringue qui m'obsédait depuis un bail.


Une commande Urban Outfiters que j'attends impatiemment (et qui prend bien son temps à arriver d'ailleurs huuummmm....) avec un sac JAUNE, oui oui oui !


Et pour finir un petit cadeau adorable : le nouveau livre de Tokyobanbaho avec une chouette dédicasse qui a fait battre mon coeur de pingouin ! <3


Bonne semaine ! :D