21 déc. 2014

VIDEO - Mon style de 8 à 23 ans


Aaaaaah il était temps que je me lance pour de vrai ! Je commence avec quelque chose de super simple comme sujet : l'évolution de mon style à travers les ages. Vous allez vite voir que je suis passée par tout un tas d'étapes pas très glorieuses en grandissant, peut-être même que certaines d'entre vous ont été témoins de certaines ? Je reviens aussi à la fin sur le pourquoi du comment de mon nouveau placement stylistique (avant le bug à 9min) pour celles qui ont eu la flemme de lire mon pavé de l'année dernière ;)

Bon, passer de 2 min à 10 min, si ça c'est pas du progrès, en plus une fois dedans, je deviens super sérieuse haha (si vous tenez pas jusqu'à la fin, je vous en voudrai pas !) J'ai encore tout un tas de choses à rectifier, mon montage est pas super au point, le cadrage un peu limite, le son pas hyper présent...enfin, faut bien commencer quelque part ! Dans l'idéal, je préférerai faire des vidéos moins "monologue" et vous balader dehors : à organiser pour janvier !

Maintenant j'attends vos parcours stylistiques inavoués dans les commentaires héhé !


Bon dimanche !

Heeeey english readers ! You can now activate subtitles to understand what I'm saying :))

50 commentaires:

  1. adorable! je te suis depuis ta période "extravagante" et je peut dire que j'ai toujours trouvé ca inspirant de voir comment on peut s'amuser avec les formes, les matières, les couleurs pour former quelque chose de personnel. En tout cas, ca doit fait 7 ans en effet, mais regarder ton blog est toujours rafraichissant et inspirant!

    RépondreSupprimer
  2. Une super manière de commencer en vidéo ! Ta façon de raconter ton petit parcours modesque est adorable
    Je trouve ça chouette d'avoir ton point de vue puisque je pense que tu inspires beaucoup de tes lecteurs aujourd'hui
    Voir comment ta personnalité a pu influencer tes envies et ta manière de t'exprimer par les vêtements c'est super intéressant
    Merci pour ces confidences ! :)
    Moi je crois que je me cherche encore, et que même si je n'aime pas trop attirer les regards j'aime mettre un tout petit grain, une petite noisette de folie dans mes tenues
    Et on est bien loin des tenues savamment orchestré par maman de la période collège

    Encore bravo, un très chouette post !

    RépondreSupprimer
  3. T'as l'air d'être trop cool comme fille ! Moi non plus mes parents ne voulait pas que j'achète de kéfié à l'époque, pour les mêmes raisons... haha
    J'ai adoré écouter toute ton histoire mode, et je trouve ça vraiment intéressent l'explication de ton changement de style de cette dernière année.
    Bonne continuation, bon dimanche. Bisous !

    RépondreSupprimer
  4. Hey>>>ATTENTION C'EST LONG <<<
    Ca fait plaisir de te voir en vidéo, ça change! Cette première est très intéressante et donne envie, car tu le demandes aussi, de te faire partager nous aussi notre parcours. Je vais donc le faire.
    Tout d'abord, saches que je "te suis" depuis la période skyblog (yihaaaa) et que ça a eu des impacts sur mon évolution stylistique, forcément. Commençons à la période primaire: bien sûr je choisissais très peu (mais un peu) mes habis. Je m'habillais toute seule le matin avant pas mal d'enfants de mon âge, et je pense que ça m'a permis plus tôt d'apprendre à choisir ce que je vais porter. J'étais aussi très complexée par mon corps, je me suis forméé relativement tôt, peu être avais-je un petit surpoid aussi, et malgré le fait que mes parents me rassurent, j'étais sans cesse entrain de calculer comment faire pour m'habiller comme je veux et être bien dans ma tête avec ce corps. Cela continua au collège, où là bien sûr on se cherche un style qui nous correspond, car on se cherche nous même. Vite les anciens habis à la croix rouge et hop la recherche de magasins nouveaux, de mon âge et pas cher. Je vivais aussi à la campagne, donc les choix se limitaient assez. Je m'habillais donc au début du collège un peu comme tout le monde, mais je ne ressemblais à rien car j'essayais de me maquiller et le résultat étais affreux. Fausses converses aussi, lacets brillants, blouson en faux cuir, ah oui!! J'oubliais! Le jean VIOLET sisi, et keffié à sorti...mamamia. Mais je ne mettais jamais rien au hasard, j'adorais choisir (ouuh choisiiiir) le matin, en fonction de mon humeur. Vers la fin du collège je me suis calmée, je crois que c'est le moment où j'ai découvert ton blog vers 2008 ou 2009 je crois. Mais plus grand chose à me mettre. Je rêvais d'aller à Toulouse (1h de route) pour aller à ce fameux h&m, ou zara, ou bershka. C'était la lubie des filles de mon âge. J'admirais d'ailleurs beaucoup certaine dans leur façon de s'habiller. Peut être que ma frustration a fait que j'observais plus les autres, comment eux faisaient. Ca me donnais des idées, et à défaut de les porter je les dessinais. (suite prochain com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah pour le coup, je remercie mes parents de m'avoir empêché de me maquiller pendant longtemps car ce type d'erreur à cet âge là, ça ne pardonne pas ! Et j'en ai pas parlé mais effectivement, quand tu découvres Zara, Bershka, H&M et compagnie, c'est un peu le graaaal absolu !

      Supprimer
  5. ( deuxième partie) Première virée à Toulouse à l'entrée au lycée, je m'en souviens encore. Là je me suis constitué un style, j'en étais fière! Décontract (un peu trop peut être), mais calculé. J'ai commencé à m'acheter mes habis et à faire des choix, c'étais pour moi comme un jeu de construction. J'étais timide, et ça me permettais de m'affirmer, de me donner l'impression d'être quelqu'un d'intéressant. J'ai encore des habis du lycée voire quelques uns du collège car ils me plaisent toujours. Ca a toujours été important pour moi de m'habiller d'une manière qui me corresponde, pas la mode suivie à la lettre mais mixée avec d'autres vêtements plus vieux, une construction quoi. Mais là aujourd'hui j'ai un problème. J'ai 18 ans, j'habite à Lyon depuis 3 mois, j'ai pas le temps de faire les magasins (les Beaux Arts sont hard là bas...), je ne sais plus quoi me mettre, ça ne me fait plus aucun effet, je ne vibre plus en portant mes habis. Pourtant j'ai ce qu'il faut! J'ai fait des fripes durant mon lycée, enfin bon j'ai accumulé des habis que j'ai mis et qui, sur le coup, me parraissaient supratop. Mais à ce jour je crois que j'ai changé ou que je change et du coup je ne sais plus quoi mettre, ni même ce que je veux mettre. Je voudrais être originale, féminine, mais j'ai peur de trop l'être, j'ai peur donc d'être trop décontractée. Je voudrais travailler dans le textile, j'adore les gens qui ont du style, sans ce "trop" (aux Beaux Arts c'est rare, très extravagant dans l'ensemble), je suis ton blog chaque semaine..mais là c'est vraiment un passage à vide. Peut être que c'est comme toi lorsque tu es arrivée à Paris. Il faut que je réfléchisse. En tout cas merci pour tout! Tu m'as beaucoup inspirée durant des années :)
    Bisettes gelées et pleines d'espoirs!
    J'espère aller à Paris en 2015, et si tu fais un vide dressing j'aimerai y aller comme j'avais fait il y a un an :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le passage à vide, c'est le pire. Ca m'a même amené à une micro phase "street" pendant deux mois où je portais que des casquettes, sweat, jeans larges et baskets, sûrement ce que tu appelles le trop décontracté haha !

      Ouuuui, ça serait coool, à bientôt et merci pour ton témoignage :)))

      Supprimer
  6. C'est drôle, je me retrouve un peu dans cette évolution stylistique : du passage où c'est papa/maman qui choisissent tes vêtements et qui te restreignent dans tes choix. Mais aussi le moment où j'essaye de m'affirmer avec un style un peu "hippie" mais sans jamais être bien convaincante... Arriver aux études, c'était la même chose, difficulté à exprimer mes opinions et donc par là même à choisir mes vêtements, alors je piochais chez les uns et les autres... Et puis, se faisant, les expériences professionnelles ou même à l'université ont fait que il fallait montrer sa propre personnalité pour que ce que tu dises tienne la route. Et quand je regarde mon placard (classé par couleur :) ) je me dis que j'ai enfin trouver un style qui me correspond puisque les couleurs se répondent, c'est une unité. Mais que je ne saurais toutefois pas le définir.

    J'ai en tout cas tenu jusqu'au bout de ta vidéo. Je dois dire que tu as une façon de t'exprimer qui donne envie de t'écouter. Le seul truc c'est que j'aurais vu des photos témoins de ces différentes périodes stylistiques, ça aurait encore plus drôle et ça permet de rythmer un peu la vidéo sans perdre tes spectateurs ;)

    Bon dimanche à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par couleurs ? WOOW respect ! J'essaye tout le temps de faire ça mais ça dure une journée avant que je remette le bordel dans mon armoire...

      J'ai pensé aux photos, bien sûr, malheureusement la plupart sont encore chez mes parents, j'avais pas grand chose sous la main donc j'ai abandonné l'idée :(

      Supprimer
    2. Oui c'est assez drôle :)

      Ok pour les photos, en tout cas bon début :)

      Supprimer
  7. Bonjour Typhaine, quelles sont ces fameuses fripes que l'on peut trouver à Montpellier?
    Il y a en quelques unes dans la rue de l'Université mais tous les vêtements sont hors de prix. Aurais-tu quelques adresses à me donner? Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Oh alors les prix ont dû augmenter depuis parce que je me souviens que c'était pas donné donné mais pas trop cher non plus. Sinon, j'allais à Emmaus mais il est un peu à l'extérieur de la ville "La Vieille Cadoule, 34130 Saint-Aunès" et si tu as une voiture et que ça existe toujours, "Chez Raymonde" à Uzès, c'était la folie, j'y suis allée qu'une fois mais je suis ressortie avec un grooooos sac : http://2.bp.blogspot.com/-wvypOWAiZGg/TZdl5qX-loI/AAAAAAAABsg/_zyrsQ9zIEs/s1600/IMG01119-20110401-1817.jpg !

      Supprimer
  8. Etrange l'image que tu donnes de tes parents et de votre relation à travers cette vidéo....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha c'est sûr (et y a rien d'étrange là-dedans à mon sens, si ?) qu'on ne peut pas dire que je considère mes parents comme de "bonnes" personnes, ça a jamais été l'amour fou entre nous (t'es rudement observatrice toi ;))

      Supprimer
  9. J'aime beaucoup le ton de la vidéo, tu analyses les choses avec finesse et humour... Et en plus c'est une approche du style qui manque un peu à la blogosphère je trouve, on voit pas souvent des bloggeuses mode revenir sur leur parcours à l'échelle de leur vie, donc je trouve que tu apportes vraiment qq chose de nouveau. J'aurais bien aimé que tu incrustes des photos à la vidéo, je me souviens de ta période colorée mais comme je ne te suivais pas avant je ne peux qu'imaginer ;) Voilà, sinon la durée est parfaite, c'est cool de te voir parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui, j'y ai pensé mais j'ai que très peu de photos qui se battent en duel de ces époques là, le reste est encore chez mes parents alors j'ai abandonné l'idée :( Enfin, c'est pas grave, ça fait travailler votre imagination héhé !

      Supprimer
  10. Ahah, c'est marrant parce qu'on a le même âge, et finalement, on a un peu le même parcours ^^
    Je crois que ce qui fait que je suis toujours ton blog au bout de tant de temps c'est parce que on évolue en même temps ^^ c'est assez bizarre vu comme ça ^^ je crois que c'est aussi le passage de l'ado à l'adulte qui fait que les envies changent et les vêtements deviennent plus neutres.
    En tout cas, première vidéo sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense aussi et dire que je proclamais à qui veut l'entendre "non mais oh pourquoi les couleurs c'est que pour les enfants ? Pourquoi les adultes portent que des couleurs mornes ?!" Weeeellll, wait and see !

      Supprimer
  11. Hey! Très sympathique cette première vidéo (surtout la petite chanson à la fin ahah ^^). Alors moi personnellement, j'ai eu une période violet au collège genre je ne portais que cette couleur des pieds à la tête en passant par les boucles d'oreilles et les ongles. On m'appelait Mme Violette d'ailleurs. Quelle époque! Mon style a, comme toi, beaucoup changé, évolué au fur et à mesure du temps.

    J'ai vraiment trouvé la vidéo intéressante (ça m'a donné envie d'en faire aussi), et j'ai hâte de voir tes prochaines!

    Bises et bon dimanche!
    Sybille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VIOLET ?! Trop marrant et est-ce que tu aimes encore cette couleur maintenant ou tu en es venue à la détester ? Hahaha ma petite soeur a eu une phase avec le vert aussi.

      Supprimer
  12. Je pensais voir des photos et en faite non...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi mais comme je l'ai dit plus haut, malheureusement la plupart des photos sont encore chez mes parents donc bon, j'ai dû faire sans.

      Supprimer
  13. Je te suis depuis tes débuts ou pratiquement (période skyblog toussa toussa) et bien que je sois un peu plus jeune, je trouve ton évolution assez logique finalement et je m'identifie vachement à celle-ci aussi. C'est vrai que tu as suivi les tendances (qui ne le fait pas finalement) mais tu as toujours garder ton identité et ce qui faisait que tu avais ce petit truc en plus. Donc non personnellement, aucune déception, au contraire.

    RépondreSupprimer
  14. Is so sad for me that this video is only en french :( None subtitles, nothing. I really want to understand something about what you said, but is impossible ;( mimimi

    Love your style :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeaaah I know I'm so sorry about that ! I will work on some subtitles after Christmas but spoiler, I'm only talking about the different steps of my personnal style since I was a child ;)

      Supprimer
  15. trop bien la video!


    Giveaway on my blog!


    http://hashtagliz.com

    RépondreSupprimer
  16. Top de te voir enfin bouger, d'écouter ta voix et de voir tes mimiques ! Tu as l'air d'être une personne adorable !
    moi aussi je fais partie de celle qui t'ont découverte au moment où tu es devenue "blog star" sur skyblog ;-) (d'ailleurs je l'ai toujours dans mes favoris !). Non sérieux, c'était y'a au moins 7-8 ans ??!!
    et depuis je te suis sur tes blogs des différentes plateformes. Je commence à te connaître je pense, du moins, de ce que tu nous voir de toi sur la toile ;-)
    Et pour rejoindre HangryVegan, moi aussi je m'attendais à ce que tu illustres tes propos par des photos... ça aurait été plus parlant (et drôle aussi !). Et tu dois bien avoir des photos datant de cette fameuse période skyblog su ton disque dur (avoue !!!)
    En tout cas, j'attends avec impatience d'autres vidéos (avec, c'est vrai, qq améliorations sur le cadrage et le son !)
    Bonnes fêtes de fin d'année !
    Fanny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha oui, j'en ai des dossiers sur mon disque dur mais je trouvais ça dommage de ne pouvoir montrer que les récentes, ça n'aurait pas été super cohérent, c'était tout ou rien ;) Joyeuses fêtes à toi aussi !

      Supprimer
  17. ATTENTION MOI AUSSI C'EST LONG !
    Chouette vidéo. Tu fais très posée et épanouie aussi (bien que je ne te connaisse pas) ! C'est drôle car en lisant tes posts je t'imaginais bien plus "extravertie".
    Ma mère choisissait aussi mes vêtements, en mode preppy. Aujourd'hui j'aime toujours l'imprimé écossais qui ornait mes robes mais j'ai été traumatisée par les cols claudine et les duffle coats ! En 6e, j'étais encore très démodée et je m'attirais beaucoup de moqueries. Aussi, l'année suivante, je décidai de m'affirmer en portant pantalons noirs bootcut, veste en cuir (oui, déjà ! Pour ressembler à Buffy, ma référence ultime !), et fausses converse.
    Puis en 4e, c'est l'heure de la rébellion. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'on vit tous à un moment donnée une période gothique/rock... et singulièrement en 4e... Mais j'étais moins "hard" que toi car j'avais peur du regard des autres. Jupe longue noire, fausse converse montantes noires et roses, t-shirt rayé noir et blanc, vernis noir bien sûr, en hiver guêtres etc. Ce changement allait de pair avec ce que j'écoutais, que je considérais comme reflet profond de mon mal-être (sisi !) : Evanescence, System of a down, Good Charlotte, ou Avril Lavigne (hum!).
    Arrivée en seconde, mon style s' est éloigné du gothique pour être simplement rock, avec une touche d'androgynie et de cool (je découvrais alors Pete Doherty, Nirvana, les Red Hot et Bob Marley), car je ne me sentais pas suffisamment à l'aise avec ma féminité et que la musique était un élément très important de mon identité et de ce que je voulais exprimer.
    En 1ère, j'oscille entre silhouettes chic indémodables (look 60s, trench, marinière...) et mes inspirations du côté des blogs mode, avec leur lot de styles 70s/hippie/girly/vintage. Ton blog devient une révélation pour moi et grâce à toi je traîne alors dans les frip' du Marais, si cools et éloignées de ma vie de banlieue coincée où tout le monde se ressemble.
    A la fac, études en histoire de l'art oblige, j'opte pour un esprit romantique/victorien (en digne fan du XIXe siècle).
    Je vais avoir 23 ans, et entre-temps j'ai voyagé, découvert des personnes aux horizons très différents, changé de cursus..., bref gagné en maturité. J'aime toujours incorporer dans mes looks mes inspirations en matière de musique et d'art (depuis 2 ans c'est l'Art nouveau/Art déco !), de même que je collectionne les imprimés colorés en général, car cela fait vraiment partie de ma personnalité... Mais comme toi, j'ai évolué, pris conscience de l'importance des matières et des bons basiques bien coupés, et je revisite les 90s minimalistes avec bonheur. Une décennie pour laquelle je me sens très nostalgique car j'ai l'impression d'avoir loupé beaucoup de choses et d'avoir grandi un peu trop vite, je ne me sens pas encore pleinement épanouie.
    Je m'excuse de ce commentaire si long, mais ta question m'a beaucoup inspirée et comme les autres témoignages le montrent, je crois que finalement, quand on parle de mode, on touche à des choses sensibles, à l'identité, la féminité, les souvenirs marquants, le regard d'autrui etc. En tout cas, merci d'être restée aussi spontanée, authentique et proche de tes lecteurs, c'est très rafraîchissant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I feeeel you ! J'ai adoré lire ton commentaire <3 C'est vrai que la musique qu'on écoute joue tellement, les films aussi. Je me souviens comment Moulin Rouge a complètement influencé une grande période de ma vie (et continue encore finalement quand on voit le nom de mon blog et où je vis haha)

      "quand on parle de mode, on touche à des choses sensibles, à l'identité, la féminité, les souvenirs marquants, le regard d'autrui etc." Je suis tellement d'accord avec toi sur ce point !

      Supprimer
    2. Re-coucou ! J'espère que tu as passé un bon Noël et que tu t'apprêtes à vivre un super nouvel an !

      C'est vrai qu'il y a les films aussi (j'ai honte de le dire, mais je n'ai jamais vu Moulin Rouge, il faut trop que je le vois un jour !). Aaah, et puis les lieux comme Montmartre, ça inspire forcément !!
      J'ai revu Minuit à Paris y a pas longtemps, c'est bourré de clichés, pas très original (Woody Allen ne se lasse pas d'aborder toujours les mêmes thèmes avec plus ou moins de subtilité..) mais cela représente quand même assez bien le Paris fantasmé, qui fait rêver les touristes et les nostalgiques d'une époque glorieuse révolue. Un Paris qui a bien changé depuis mais qui conserve toujours ce supplément d'âme si l'on prend le temps de bien la regarder...

      C'est drôle que ce soit ton père qui t'habillait étant petite fille, on pense plutôt aux mamans en général^^. Mais bon, si ça t'a inspiré pour lui piquer son jean et en faire un short (oui oui, je me souviens de ça, c'était trop cool !), ça valait la peine !

      Supprimer
  18. Chouette, ça change de te voir un peu en vidéo !
    Moi je dois avouer que je garde surtout en mémoire une pièce ultime du des vêtements les plus dossiers que j'ai portés : le pantalon pattes d'eph' avec empiècements léopard/dalmatien chelou. Tout est dit... Continue sur ta lancée pour la vidéo, c'est vraiment sympa, mais oublie pas pour autant les looks en photos, les photos sont toujours tellement cool ! :)

    x Blanche
    http://thealbatrossphotography.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MAIS NOOOON tu as eu ça ? GENIAL ! Je pensais que ça existait que dans le film Thirteen avec Evan Rachel Wood (j'adorais ce film quand j'avais 13 ans alors que bon, c'était pas hyper joyeux), woooow.

      Supprimer
  19. Je te "suis" depuis un moment, et même si nous n'avons pas vraiment le même style vestimentaire, j'adore regarder tes tenues qui sont vraiment canons et te voir mixer des jolies pièces.
    Bravo pour la vidéo qui est vraiment mignonne !
    Enfant, je ne portais que des robes, ma mère adorait m'acheter des petites robes, que je trouve aujourd'hui encore super mignonnes, de ce côté là j'ai eu de la chance.
    Je n'ai jamais eu de période gothique ou trop excentrique pendant la période collège lycée. Mais j'ai fait quelques erreurs vraiment terribles, et le pire c'est que je pensais vraiment avoir THE style trop cool.
    - La mèche trop longue ! Beurk je cachais la moitié de mon visage et c'était horrible.
    - Les pantalons "pates d'éléphant", j'en ai un peu abusé, porter avec des converses c'était vraiment une mauvaise idée. Pour ma défense personne ne me disait que c'était moche ! ;)
    - Des chemises trop grandes avec des gilets d'homme. Oui j'ai osé le faire quelques fois et je regrette vraiment.
    - Un jour, j'ai piqué des talons aiguilles à ma mère pour partir en voyage chez une copine. Je les avais porté avec une jupe super courte pour aller dans un petit village pommé pour manger une crepe en plein hiver. Voilà voilà ridicule.
    Et heureusement vers 16 ans je me suis calmée et j'ai commencé à m'intéresser à la mode.
    Au fond heureusement qu'on a tous eu ces petites périodes, ça nous permet de rire en regardant les photos !

    Lily :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah oui, j'avais oublié les gilets d'homme, un vrai basique adolescent ! Talons, mini pour aller manger une crêpe, hahahaha, génial, j'ai bien ri ! Merci :)))

      Supprimer
  20. Oh je suis complètement fan de ta vidéo. Je me retrouve dans certaines de tes expériences (notamment celle de tes débuts avec les fripes, et puis avec ton évolution changement de "style" ) Voilà voilà ((:
    Bon bon, hâte de voir tes prochains articles, Joyeux Noël ((:
    .S

    RépondreSupprimer
  21. Ahaha, c'est vraiment trop drôle parce qu'on a quasi exactement le même parcours ! Au primaire et au début du collège, je mettais les anciennes fringues de mon frère (glamour, comme tu peux l'imaginer!) puis à partir de la 4ème j'ai eu un look "métal-gothique" dont je ne suis pas vraiment fière... Mes parents m'interdisaient de mettre des bracelets à pics alors je faisais comme toi pour le keffieh : je les mettais juste avant d'aller au collège ^^!
    Puis j'ai eu ma période baba-cool, où j'ai eu droit au keffieh (mes parents sont d'anciens baba-cool : ça aide ^^) : j'avais des keffieh de toutes les couleurs : blanc (le classique!), violet et kaki. Depuis j'ai enlevé mes atebas, mais j'ai gardé mon keffieh blanc en souvenir au fond de mon armoire...
    Aujourd'hui, je ne sais pas vraiment comme je définirais mon style, mais le plus important c'est qu'il me plaise !
    Bises et belles fêtes de fin d'année !

    RépondreSupprimer
  22. Vraiment un super article!! Ça fait super plaisir de te voir parler, je te suis depuis très très longtemps et j'ai toujours adoré tes styles. C'est vraiment une très bonne idée d'article qui me touche aussi personnellement car on a toutes connues ça! Nos vêtements décrivent vraiment notre personnalité et celle que l'on reflète aux autres.

    Personnellement c'était ma maman qui m'habillait chez laredoute avec énormément de basiques... Jean et t-shirts... J'avais des lunettes, les cheveux attachés et des bagues. Bref, une époque que je suis bien contente d'avoir passé. Et puis j'ai tout enlevé d'un coup, j'ai mis des lentilles et un beau sourire, et ça a été un véritable déclic physique au point que des personnes de ma propre famille ne me parlaient plus de la même façon ...! Certains qui ne me remarquaient à peine commençaient à réclamer toute mon attention... C'était aussi un choc en soi et une déception de comprendre que le regard des autres se porte en premier sur le physique et que ça changera la façon même de vous aborder.

    Comme j'habitais toujours le même appartement, dans le même quartier, j'ai toujours connu les mêmes personnes du primaire au lycée; et partir en école supérieure a été un soulagement immense. J'ai carrément bannis les pantalons de mon armoire (qui je trouve ne m'allaient pas du tout) et j'ai commencé à ne porter que des robes et des jupes. Qu'il pleuve ou qu'il neige! Une véritable obsession. Je me trouvais beaucoup plus jolie et féminine...

    Et puis j'ai eu des soucis avec un professeur complètement pervers qui lorgnait mes jambes ou les prenaient discrètement en photo si j'avais un trou dans mon collant.... creepy
    Donc abandon quasi-total de la robe lors de ma deuxième année d'étude; mais je réussissais enfin à m'accepter avec fierté en pantalon, au milieu de personnes que j'adorai et qui me respectaient ! ♥ Un grand soulagement et une grande tristesse pour ce prof qui n'a pas manqué de me demander à plusieurs reprises pourquoi je ne mettais plus de jupes......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH MON DIEU l'histoire du prof, daaaaamn ! L'enfer absolu ! J'avais aussi gazouillé quelques trucs par rapport à ce que tu dis, sur ce traitement très différent des gens suivant que tu sois mise en valeur en tant que femme ou non, bon je l'ai coupé au montage, c'était trop hors sujet mais faudra qu'on en parle un jour, ça me rend dingue !

      Supprimer
    2. Ahaha oui et ça a pas bien fini cette histoire ! Surtout que c'était un des profs principaux donc on pouvait rien dire pendant toutes les études...... Mais oui carrément, le plus choquant c'était un de mes grand cousins, assez porté sur l'apparence, qui a juste "vu" que j'existais du jour au lendemain. Il ne me parlait jamais avant et quand j'ai changé il n'avait d'yeux que pour moi, à me demander sans arrêt mon avis sur plein de choses..... Comme si c'était la première fois que l'on se voyait ! Vraiment blasant

      Supprimer
  23. Article très intéressant. J'avais déjà lu ton article écrit de l'an dernier, mais t’entendre de vive voix c'est beaucoup plus vivant. Je trouve aussi que tu t'exprimes d'une façon intéressante et pour ma part, je ne me suis pas ennuyer a t’écouter.
    On a souvent tendance a présenter la mode comme un sujet léger et futile, ce qui n’est pas si vrai a mon sens je pense. Au vu des autres commentaires, du précèdent en particulier, on voit bien qu’en réalité, c’est quand même loin d’être aussi simple.
    Je ne garde pas un souvenir merveilleux de mes années collège et début lycée. Acné ultra sévère, bague, pas a l’aise avec mon corps (ouais comme toi, j’ai une silhouette de crevette)et ça se voyait dans ma façon de m’habiller . Je n’avais pas de style. Mes parents a moi était assez restrictif dans le choix des vêtements. Entre ce qu’ils trouvaient vulgaire, de mauvais gouts ou trop cher. .. Wouahhhhh…. J’avais un choix limité !
    En terminale, on m’enlève les bagues, l’acné disparait. Le declic ! Comme par magie, je gagne confiance en moi et fuck les parents, je m’achète les vêtements qui me plaisent, j’arrête d’avoir peur de me faire en gueuler ou même traiter de pouf par les adultes de mon entourage a l’esprit étriqué (oui, en 2012 c’était encore carrément subversif chez parmi mon entourage de mettre des mini jupes…hum, hum…) et je change de coupe et couleur de cheveux.
    Ce changement radical de mon apparence physique a été une vraie libération. Déjà, j’ai gagné confiance en moi et je me suis désinhibé. Oser exprimer son avis, ne pas être d’accord, ne pas juste hocher la tête quand on me posait une question. J’ai ressenti changement du regard des autres sur moi. Des personnes avec qui j’jetais a l’école depuis le collège ont commencé a me regarder différemment. Non seulement, je n’étais plus la « petite moche » que tu calcules pas, mais j’etais devenue intéressante, plus drôle.
    En fait, les vêtements ne sont peut-être pas toute notre personnalité, en tout cas perso, j’ai pas vraiment changer dans le fond entre mes 17 et 18ans, mais mon apparence a fait que pourtant on ne me voyait plus de la même manière. En fait d’un coup, on me voyait.
    Donc tout ces dictons a la con, du style, « ce qui compte c’est la beauté intérieure », je dis ok, dans le fond c’est vrai bien sur, sauf qu’en société ca ne suffit pas.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça malheureusement c'est suuuur ! Merci pour ton message <3

      Supprimer
  24. Cela fait un petit bout que je suis ton blog. Je l'ai trouvée sympa ta petite vidéo, très intéressante! Et puis je me suis pas mal retrouvée dans le début de ton histoire, avec les parents et tout (qui étaient encore moins permissifs que les tiens pour le coup, genre tout ce qui est hors jeans/t-shirt simple interdit, ah si, j'ai connu la jupe plissée tartan aussi), et je pense que la majeure partie de mon style s'est crée à travers la frustration que j'avais accumulé toutes ces années. Pas que je sois tombée dans le n'importe quoi, mais simplement parce que j'ai rassemblé tous les éléments d'inspirations que j'ai longtemps eues sans pouvoir les réaliser. Ah si aussi, intéressant, à la maison, c'était aussi mon père qui faisait la loi vestimentaire!
    Voilà, donc, et puis keep it up avec les vidéos, c'est sympa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, c'est drôle ! Comme quoi, on devrait presque les remercier !

      Supprimer
  25. Lectrice depuis bieeeen longtemps (l'époque skyblog justement ahah) et je trouve ça super cool le format vidéo! Mais je me dis que tu aurais pu illustrer ce que tu dis avec des photos de toi à ces époques, ç'aurait été marrant et peut-être plus interactif? Voila, juste une suggestion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuui, tu n'es pas la seule à m'avoir fait la remarque. J'aurai adoré mais je n'ai pas à Paris de photos des périodes les plus anciennes, du coup, je me suis dit "c'est soit des photos pour toutes les phases ou et bien, aucunes !"

      Supprimer