18 juin 2015

Vidéo | Etre une fille mixte


Haaaan j'ai galéré avec cette vidéo ! Sur tous les aspects imaginables ! J'avais en premier lieu filmé une autre version il y trois mois maintenant, peut-être même plus mais la lumière changeait tous les deux minutes et mon discours était trop vif, énervé, trop de détails sans importance... J'ai jeté ces rushs là et décider de laisser mariner le sujet pour mieux l'exprimer. 

Une fois retourné avec un semblant de plan de route concis, même problème, lumière qui part dans tous les sens (vous allez voir, c'est stroboscopique) et logiciels qui n'exportent pas la vidéo correctement. Je suis en constante évolution pour réussir mes vidéos, c'est dur avec le maigre matos que je me tape mais UN JOUR, je vous dis ça le fera mieux ! 

Mis à part ces détails techniques, je suis d'autant plus pressée de connaître vos réactions vu que j'ai l'impression d'avoir retenu ce sujet pendant si longtemps, d'abord en moi, ensuite avec mes proches et maintenant avec vous. J'ai aussi oublié de dire un tas de choses donc si vous avez des questions ou besoin d’éclaircissements, n'hésitez pas, on en discute en commentaires, ici ou sur Youtube :)


Je vous écoute (lis) !


Sweat Faguo

103 commentaires:

  1. Cette vidéo est juste géniale! Je ne me sens pas spécialement concernée par le terme "Fille-Mixte", parce que je ne pense pas me forcer vestimentairement parlant mais c'est en effet dommage qu'un style doive prédominer! Nous sommes toutes différentes et ce, à tous niveaux, alors pourquoi en matière de mode, ça ne devrait pas être le cas après tout! C'est super enrichissant de voir des blogueuses mode proposer des styles variés et de justement ne pas se sentir enfermées dans une mode figée par des codes imposés! Merci!!!

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement je te suis depuis Skyblog (oui oui ;) ) et je n'ai jamais sentie que tu te tentais de te "formater" en blogueuse mode idéale très féminine. Tu t'es toujours démarqué par ton style et c'est ce que j'apprécie chez toi, je ne pense pas être la seule ;)

    Je trouve cela dommage de devoir faire et être comme ci ou comme ça juste pour rentrer dans le moule. Au fil on est personne à vouloir ressembler à tout le monde ! Donc tu as bien compris cette chose essentielle, que j'ai capté il n'y a pas longtemps aussi, c'est que d'être soi-même c'est ce qu'il y a de mieux pour être bien, heureuse, et bien avec les autres, bien dans ce qu'on entreprend etc etc ... ALIGNEE avec qui l'on est !

    Super vidéo et super d'en avoir parlé, merci.

    Fanny du blog www.lespetiteschosesdefanny.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison ! Je pense qu'effectivement, ça ne devait pas être si visible que ça sur le blog, c'est des petits détails de rien du tout dans ma préparation qui changeaient et dans la vie de tous les jours. C'est marrant parce que le fait d'être soi-même, c'est un conseil qu'on entend souvent finalement mais c'est pas si facile à appliquer réellement à 100% d'un coup, surtout quand on est en pleine construction et qu'on ne sait pas encore vraiment qui on est et dans quoi on se reconnait, d'où les différentes étapes par lesquelles je suis passée.

      Supprimer
  3. J'aime bien tes vidéos, parce que même si elles partent d'un sujet perso, elles touchent quand même tout le monde et celle là me pousse à la réflexion, ça change des tuto make up et compagnie! Bon je sais qu'il existe d'autres youtubeuses qui parlent de ce genre de sujet mais jsuis encore un peu un dinosaure et je regarde pas trop tout ce qui se passe sur Youtube (même Norman et Cyprien et tout, je ne suis pas leurs chaînes avec assiduité!)

    Boooon, la féminité, c'est un sujet bien complexe tout ça. Je pensais que je pourrais te dire "ouaaais moi j'ai pas de problème avec tout ça" mais en fait j'en suis pas bien sûre. Bon, déjà je pense que ce que tu portes actuellement ne t'empêche pas DU TOUT d'être féminine, moi jte vois pas du tout comme un mec dans tes tenues! Au contraire, je trouve ça vachement cool l'allure boyish (je crois que 80% des tenues que j'épingle sur mon Pinterest "mode" sont des tenues minimalistes à tendance "masculine, le reste étant des trucs hippie-bohème ^^), ça te va à 100%, on voit sur les photos que tu es plus à l'aise comme ça que dans certaines tenues plus "féminines". Moi aussi je mets des guillemets tavu, parce que c'est assez agaçant de définir la féminité par rapport à des clichés "robe de pricesse-make up-macarons" je trouve. Merde on est au 21e siècle, on peut être féminine sans maquillage et robes qui tournent non?

    Donc de mon côté, est-ce qu'on peut dire que je suis féminine au sens des clichés robe-maquillage-tout ça? Beeen , je sais pas. Bon, déjà faut dire que je fais un métier "de mec" dans le sens où les femmes sont encore minoritaires dans ma profession. Eh ouais, faut pas se leurrer, quand on fait une école d'ingé on se retrouve entourée de garçons (seulement 35% de filles dans ma promo, et c'est beaucoup pour une école d'ingé!), mais pour autant, je ne me suis jamais sentie stigmatisée ni par mes proches, ni par mes camarades de promo comme étant "pas féminine". Ou comme étant "féminine" d'ailleurs, même si en regardant en arrière, je devais sans doute donner cette impression là, vu mes tenues "excentriques" (je me considère pas du tout comme telle, mais c'est sûr que comparée à une tenue jean-baskets, la robe à fleurs et les méga-bijoux bohèmes, ça détonne!).

    RépondreSupprimer
  4. Désolée, c'est un peu brouillon tout ce que je dis, mais je réfléchis au fur et à mesure (han c'est pour ca que j'étais nulle en philo!). Donc je pense que oui, à l'époque où j'étais encore étudiante, j'étais considérée par mon entourage comme "féminine", et moi même j'ai fauté en considérant qui les filles de ma promo qui étaient en jean-baskets ne l'étaient pas (alors qu'en fait, c'étaient des précurseurs du no-look haha, noon je suis mauvaise langue!). Il est vrai qu'aujourd'hui encore, j'aime les robes et les jupes, mais j'aime aussi les jeans, j'aime le maquillage mais j'en porte assez peu finalement. Car si je sors dans la rue en mode "100% femme, talons haut et jupe et make up" (ça m'arrive pas souvent!), je me sens pas à l'aise en fait. Parce que j'ai l'impression d'en faire trop, d'être apprêtée pour pas grand chose, et j'ai l'impression que tout le monde me regarde (sans parler des relous en mode "eh madmoizelle!"...) MAIS à contrario, si je teste une tenue plus "boyish minimaliste", jme sens pas moi-même non plus. Grosse crise d'identité quoi. Le minimaliste sur moi, ça me donne l'impression d'être "négligée" par rapport à mes tenues d'étudiante, mais dès que je ressors mes accessoires de "hippie", bijoux à plumes et kimono, je me sans déguisée (bon, ça c'est encore un autre problème... bonjouuuur j'ai 25 ans et je fais une crise d'identité pire que quand j'étais ado... Jte raconte même pas comment je galère pour les tenues de soirée!). Et puis, le minimalisme boyish sur moi, je trouve que ça cloche, parfois que ça fait sac à patates. Je me considère pas comme étant dotée de formes très féminines, mais il faut que je me rende à l'évidence et que j'ouvre les yeux sur moi-même : j'ai des hanches larges (bon, je préfère dire que j'ai la taille fine hein ^^) et des fesses bien rebondies, et une poitrine de taille moyenne (qui a pas mal changé ces dernières années j'ai l'impression, et jsuis encore un peu perdue là dedans). Donc je trouve que ça détonne avec une tenue "masculine" et donc jme sens pas à l'aise, je trouve que ça ne flatte pas ma silhouette. Quand on y réfléchit c'est fou tout ce qu'on s'impose non? (ou est ce qu'au contraire on a raison de savoir ce qui va à notre morphologie ou pas? C'est ça aussi de savoir s'accepter non?) Pour autant, je suis pas du genre à aimer mettre mes formes "en valeur" (dans le sens où j'aime pas mettre des décolletés et fringues moulantes). En fait, je crois qu'il ne faut pas confondre "féminine" et "girly". Ce que tu portes te met en valeur, c'est certes pas des jupes rose bonbon, mais ça ne t'enlève rien à ta féminité. Je pense juste qu'il faut trouver son équilibre. Quand je porte des tenues qui me plaisent, qui me mettent en valeur au sens où je me sens bien dedans et que j'aime ma silhouette (oui parce que malgré tout, ça arrive, heureusement ^^), c'est là que je me sans "féminine", même si ça ne correspond pas forcément aux clichés du genre (dont je ne sens pas vraiment la pression il faut le dire, mais après tout je ne suis pas blogueuse mode!)

    RépondreSupprimer
  5. Si je lis ton blog, c'est parce que j'aime tes tenues, je trouve que tu as un style qui te correspond bien et dans lequel on te sent à l'aise (en tout cas en photos!), qui t'es propre. Ce n'est pas forcément les tenues que je mettrai, pour toutes les raisons citées plus haut, et puis parce que on a tous nos goûts propres, mais c'est inspirant et agréable à voir. Et je préfère voir tes tenues actuelles que de te voir te forcer à porter des turcs que tu considères comme "féminins" juste parce que tu penses que c'est ce que tu dois faire! C'est pour voir TON style et par celui que ton milieu t'impose que je te lis. En fait je crois que je suis assez surprise de savoir que tu as subi une pression (peut-être uniquement de la part de toi-même) pour être plus féminine. Je crois que je ne me suis jamais posée la question devant les blog que je lis, "ah tiens est-ce que trucmuche est féminine?", car je pense que ce que l'on cherche chez une blogueuse, c'est son individualité, son style et l'inspiration qu'elle nous apporte. Chez toi, comme chez Tokyobahnbao, il y a indéniablement une composante "masculine" dans vos tenues, mais c'est ce que j'aime voir chez vous, ce petit contraste que les magazines trouvent très sexy hein, n'oublions pas qu'on se fait inonder d'images de nana dans des chemises de mec, Charlotte Gainsbourg en tête (et je pense qu'il ne viendrait à personne l'idée que Charlotte Gainsbourg n'est pas féminine! Et pourtant, qui l'imagine en jupe?!) Pour autant, je ne considère pas que tu t'habilles comme un mec et toutes tes tenues ne sont pas forcément tomboy!

    Bon, on va s'arrêter là pour aujourd'hui hein, ça te fait déjà un bon pavé à lire! La conclusion du truc c'est que je ne me pose pas la question en terme de genre "féminin" ou "masculin", mais plutôt en terme de style personnel. Et c'est donc avec mon style que je galère plutôt qu'avec ma féminité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah Crazygreen <3 Merci pour tes pavés !

      Oui, c'était une pression que je me mettais toute seule, clairement, personne ne m'a réellement critiqué là-dessus, c'était vraiment parce que j'avais l'impression d'être plus félicitée sur les looks "féminins" que je me disais que de toute évidence, il fallait que je sois "comme ça" parce que ça plaisait visiblement plus, c'est là tout le cercle vicieux, quand on te complimente "uniquement" bien plus quand tu fais un effort pour rentrer dans le moule et que le reste du temps, non. Ca vient rarement d'une mauvaise intention mais ça accentue cette idée que tu n'es "belle" que quand tu corresponds à un certain type de féminité. Ceci dit, sur Youtube, une lectrice m'a dit que c'était peut-être aussi parce que ça changeait de mes looks habituels qu'il devait y avoir plus de réactions, je n'y avais pas pensé dans ces termes et pour celles qui me suivent depuis longtemps, j'imagine que ça devait aussi pesé dans la balance :)

      "Le minimaliste sur moi, ça me donne l'impression d'être "négligée" par rapport à mes tenues d'étudiante, mais dès que je ressors mes accessoires de "hippie", bijoux à plumes et kimono, je me sans déguisée" J'ai eu une phase similaire quand j'ai transité d'un look à l'autre, ça prends du temps avant de trouver un juste milieu !

      Supprimer
  6. Je pense être quelqu'un d'assez renseignée et informée sur le sujet. Féministe à mes heures.
    J'ai, par contre, toujours eu cet intérêt pour les vêtements et le maquillage, ce qui, au début, me contrariait par rapport à mes positions féministes. Dans le fond cet intérêt est-il un passe-temps comme un autre ou sert-il juste une envie de plaire (et donc dans un certain sens un devoir découlant d'une société machiste) ? A discuter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Période de bac oblige, j'ai l'impression que tu as lancé le sujet de l'année ;)

      Dans mon cas, je le perçois vraiment comme une envie de plaire parce que cet intérêt là ne surgit que quand effectivement, je cherche à "briller" devant un groupe, un garçon, à un évènement ect...et qu'en plus je n'en tire aucun plaisir parce que le maquillage ou s'habiller "bien" n'ont jamais été mon hobby.

      Supprimer
  7. Je suis hyper touchée par ta vidéo.
    Je te trouve très juste, et très mature sur le sujet. Je pense qu'on en passe toutes par des phases contradictoires, et il me semble que la phase de colère, quand on commence à ouvrir les yeux sur divers travers du sexisme actuel, est inévitable. Et c'est quand on en sort qu'on arrive à trouver les mots justes, à moins en souffrir parce qu'en le combattant mieux. Mais elle est obligatoire je pense!

    Merci donc pour cette chouette vidéo, et MERCI d'être de celles qui osent (enfiiin) désacraliser le terme "féministe". Il y a encore trop de gens (de femmes) qui ont peur de ce mot et n'osent pas l'employer, et c'est bien dommage.Le féminisme d'aujourd'hui est bien différent de celui des années 70 (que j'admire par ailleurs beaucoup, personnellement): portées par des jeunes femmes actives et bien dans leur pompes, parfois très féminines, parfois pas du tout, il est plus vaste, et moins vindicatif qu'avant. Je pense que c'est plus facile pour un jeune lectorat de s'identifier à ces modèles là, et c'est tant mieux!

    Osons être féministes! ;)

    je t'embrasse fort (j'te suis depuis le début, et j'aime énormément ton évolution...j'ai toujours apprécié que tu gardes ta "patte" dinosaures/sweat/baskets. ;) )

    Bravo!

    Maureen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai déjà dit sur Facebook mais merci Maureen, vraiment, venant de toi ça me touche beaucoup ♥

      Supprimer
  8. Typhaine,
    C'est peut-être la première fois que je prends mon clavier pour t'écrire. Mais regarder ta vidéo, ça lance plein de réflexions dans ma tête, des choses qui fusent comme "Ah oui mais carrément" ou alors "Ah ben c'est marant, moi je l'ai vécu plutôt comme ça". Bon alors je prends le temps d'écrire un vrai message pour partager "mon histoire de ma féminité".

    Je crois qu'à l'inverse de toi, je n'ai pas cherché à m'imposer une féminité comme celle que l'on voit partout, dans les magazines, dans la pub, sur internet, etc. mais au contraire, j'ai plutôt chercher à la fuir. Je m'explique : à l'adolescence, je me suis rapproché de milieux assez politisé, ou plutôt militant (plus ou moins anarchiste, ouvertement féministe, en tout cas largement de gauche), et par cet engagement politique que j'ai fait mien, il me semblait impossible d'être "fille", impossible de me maquiller, de faire trop attention à la manière dont je m'habille, etc. au risque de passer pour quelqu'un de superficiel (parce que trop centré sur l'apparence), complice et victime de la société de consommation. Ce point de vue sur une féminité trop "féminine", c'était le mien, et aussi celui que pensais mes camarades (ou du moins, c'est ce que je croyais). Et puis aussi, j'avais en horreur tout ce qui était de l'ordre du "sexy", parce que c'était pour moi un symbole d'avilissement, la femme-objet dans toute sa splendeur.
    Alors mon "style" à moi, c'était plutôt un anti-style, jean-basket, t-shirt ample, sweet à capuche, surtout rien de trop moulant, rien de trop décolleté, rien de trop rose, beaucoup de noir. Et ça m'allait très bien. (et puis de toutes façons, même si j'avais voulu être "fille" ou sexy, avec mes seins "inexistants" comment aurais-je pu?)
    A côté de ça, je regardais souvent les blogs mode comme le tien, ou celui d'Adeline Rapon, et j'enviais ce qui me paraissait comme une complétude vestimentaire, ce que j’appellerais un Style (personnel, travaillé, soigné).

    Et puis un jour, j'ai réalisé, que cette carapace vestimentaire que j'avais adopté, qui ne disait rien sur moi, qui ne me plaisait pas de porter, plutôt que de me libérer de quelque chose (une potentielle superficialité), enfermait une partie de moi, et m’empêchait d'être ce que je suis vraiment.

    Alors aujourd'hui, je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler une fille "féminine", je ne passe pas mes journées en talons hauts, non, je préfère de loin mes docs marteens, et je met bien plus souvent des pantalons que des jupes/robes. Je suis certainement proche de ce que tu appelles "la fille mixte".
    Mais ce qui a changé c'est que je ne m'interdis plus. Ni de passer des heures à choisir comment m'habiller certains matins, ni de me maquiller, ni de me trouver jolie, voire sexy parfois, ni de passer des heures à épingler des fringues/bijoux/coiffures sur Pinterest, ni d'avoir une armoire mille fois trop remplie, ... ni d'aimer ça.
    Et ça fait un bien fou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuuui je suis super contente de lire ton vécu parce que ça marche dans les deux sens cette interdiction, d'être ou de n'être pas suivant notre parcours ! C'est fou le temps qu'on passe à s'obliger des choses, non ? J'y pense parfois même par rapport à ce qu'est supposé être notre personnalité, nos convictions ect...je ferai peut-être une vidéo à ce sujet aussi bientôt :)

      Supprimer
    2. Pour rebondir sur ton commentaire Camille, je comprends parfaitement ce que tu ressens du fait de ma propre expérience militante. Je suis moi aussi une militante politique et syndicale, foncièrement de gauche, et ouvertement féministe tant d'un point de vue personnel que du fait de mon appartenance à des organisations qui se revendiquent comme telles. Cet engagement ne m'empêche pas par ailleurs d'être passionnée par l'art, de me maquiller, de porter des chaussures à paillettes et des minijupes comme des pantalons larges, etc. Mais il est vrai que l'on m'a déjà fait des réflexions en actions ou en réunions comme "c'est pas un défilé de mode ici !", ou tout du moins des regards appuyés, souvent de la part d'hommes qui au passage ont pu se déclarer (je cite) "plus féministes que moi". Malgré tout cela ne m’empêche pas d'être telle que j'ai envie d'être! Mais ce genre de propos, de comportements, en bref cette ambiance totalement schizophrène qui peut aussi se trouver dans des organisations qui se proclament féministes n'est ni plus ni moins qu'une des nombreuses manifestations du caractère encore très patriarcal de la société dans laquelle on vit.
      Tout ça pour dire que les clichés et les stéréotypes sexistes ont la vie dure, dans les deux sens, comme par exemple l'idée selon laquelle pour être une "vrai" féministe il faut forcément s'habiller en mec (ce qui est quand même bien machiste et totalement ubuesque), ou alors que les blogueuses, qui n'auraient qu'un pois chiche dans la tête, sont les gardiennes du temple de la futilité fleur bleue et de l'oppression des femmes.
      Merci Typhaine pour ta vidéo qui touche du doigt quelque chose de très vrai ! Il ne faut surtout pas que tu aies peur de te revendiquer comme "féministes", ce devrait être le cas de tout le monde, tous sexes confondus ;) Et en tant que lectrice de très (trop!) nombreux blogs, je peux t'assurer que ta ligne éditoriale originale et ton style "mixte" sont un vrai bol d'air frais au milieux d'un océan de blogs mode et beauté qui se ressemblent tous !

      Supprimer
    3. Tout à fait d'accord avec toi ! Merci <3 <3 <3

      Supprimer
  9. Hello Typhaine !

    Je te suis en mode furtif depuis une bonne tripoté d'années, mais aujourd'hui j'ai envie de réagir. Pour te dire merci d'abord. Merci pour cette vidéo, pour le message de fond, et surtout pour parler de tout ça sur un blog mode. Et puis merci de ne pas avoir abandonné, parce que tes looks boyish m'inspire beaucoup plus que les robes en dentelles et les tuto make-up, et je suis à mon avis loin d'être la seule.

    Le terme de fille "mixte" que tu utilises est bien mieux que l'affreux "garçon manqué", dont j'ai été affublé une bonne partie de ma vie, et que je revendiquais même comme identité à l'adolescence. Comme toi, la vision générale de la "fâââme" ne me correspondait pas, et les considérations féministes me passaient alors au-dessus de la tête, alors je préférais encore être un garçon manqué, bancal, pas fini, plutôt qu'une fille.

    Depuis quelques années le féminisme fait partie de ma vie, je viens d'ailleurs juste de rendre mon mémoire sur les moyens de faire coexister féminisme et marketing (spoiler alert, c'est pas facile putain). Féministe, mais malheureusement pas parfaite, j'ai moi aussi des (grosses) contradictions. J'ai notamment beaucoup de mal à ne pas être dans le jugement, voir dans la condescendance, envers les filles "filles", celles qui ont intériorisé les injonctions contre lesquels je me bas. Mais j'essaye de me soigner.

    Again : merci ! J'espère que tu continueras encore longtemps le blog, ton travail, et j'espère que d'autres vidéos comme ça suivrons :)

    Bisous Typhaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah qu'est-ce que je déteste cette expression "garçon manqué", elle me rend folle pour tout ce qu'elle transporte de mauvais !

      "J'ai notamment beaucoup de mal à ne pas être dans le jugement, voir dans la condescendance, envers les filles "filles", celles qui ont intériorisé les injonctions contre lesquels je me bas. Mais j'essaye de me soigner." Cette phase là était vraiment la plus dure pour moi quand j'y repense, c'est vraiment l'étape la plus bête mais c'est vrai que dans certains cas, on se laisse vite avoir !

      Ton mémoire doit être TELLEMENT intéressant !

      Supprimer
  10. Premier commentaire, car cette vidéo vaut la peine.
    Je suis ton blog comme j'en suivais tant d'autres, autres que j'ai abandonné en nombre avec l'apparition des mes revendications féministes en désaccord avec tout ce "girly".
    Je n'ai rien contre le girly: je pense qu'il est possible d'être féministe et de se maquiller, ou de porter des jupes ou des robes. Mais c'est une affaire de personnalité plus que parce qu'"une fille doit le faire". Mais effectivement, tout en étant consciente que c'est une construction sociale, surtout parce qu'on demande aux filles une mise en beauté, en valeur qui n'existe pas chez les hommes.
    Tout ça serait plus simple à comprendre et se l'approprier en tant que personne et non identité sexuée si les hommes aussi se maquillaient !
    http://www.buzzfeed.com/lukebailey/masculinity-is-strong-and-powerful#.rqBe470qZ vois à quel point on en est loin.....
    De mon côté, j'ai stoppé les talons, parce que ça fait mal, je ne maquille quasi pas, je porte des jupes parce que j'aime me mettre en valeur en tant que personne (mais c'est genré, aaaaaargh, je m'en sors pas dans cette réflexion !!!), j'ai arrêter de jurer (je le faisais pour faire comme les hommes), et je m'énerve au jour le jour du paternalisme ambiant du monde et de mes potes.

    Continue sur cette voie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha mon dieu ton lien ! J'ai envie de rire et pleurer en même temps !

      Merci ! ♥

      Supprimer
  11. Bonjour !
    Voilà c'est le premier commentaire que je laisse sur ton blog depuis que je le suis (et ça fait un bon bout de temps ! ). J'ai regardé ta vidéo car c'est un sujet qui m'intéresse beaucoup et sur lequel je m'interroge et j'espère que mon commentaire sera dans la lignée des choses que tu as pu dire. Je me suis reconnue sur certains points, c'est vrai que personnellement je suis pas le genre de nana à porter des talons hauts (je me sens assez mal à l'aise dans ce genre de chaussures), je n'ai pas 600 robes et je ne me maquille que pour les grandes occasions, alors ouais dis comme ça j'ai l'impression d'être un vrai mec ^^ mais pourtant j'essaye de cultiver ma féminité autrement, dans des vêtements dans lesquels je me sens bien, pour moi il suffit de se connaître et de savoir ce qui nous met en valeur. J'aime le fait de ne pas ressembler à tout le monde, de ne pas faire de chichi si je sors sans maquillage, de m'adapter à toutes les situations même si j'ai pas toute ma garde-robe sous le code, je revendique totalement le fait de pas être girly. Je trouve d'ailleurs que de plus en plus de nana sont comme ça et c'est cool. Parce que qui a dit qu'on était obligées d'être tout le temps en robe pour être de vraies filles?
    Par exemple je trouve que ton style a évolué de manière féminine mais le genre que j'aime beaucoup, on sent que ta tenue est confortable, c'est classe, élégant, tu n'en fais pas trop et c'est exactement comme ça que j'aimerais être. Je déteste attirer l'attention mais du coup en ce moment je me demande si je ne suis pas totalement invisible. J'ai essayé, comme toi, de faire des "efforts", de me maquiller plus mais quand je le fais je sens que c'est pas vraiment moi, mais en même temps les gens autour de moi me remarque plus disons, du coup je me demande comment je vais évoluer, parce que j'ai envie de me mettre plus en valeur mais en restant moi-même et ce sont des questions qui me travaillent vraiment ! Je pense que tout ça c'est aussi une question de confiance en soi, faut savoir s'assumer, s'aimer pour ne plus se poser de questions et ne plus se justifier auprès des autres.
    Je suis pourtant une vraie dingue de fringues, j'adore ça mais je cherche à avoir mon propre style, sans qu'on me mette une étiquette. Je pense pas être féministe, je me dis simplement que chacun est libre de s'habiller, de penser, de vivre comme il veut tant qu'il se sent bien et tant pis si j'ai pas le dernier rouge à lèvres à la mode, si je met pas de talons avec une robe et si je me mange pas sain tout les jours et que je ne me fais pas draguer par tout les mecs que je rencontre !
    Bref j'espère que je suis pas partie trop loin, que je suis pas trop hors sujet ni ennuyeuse ^^
    Continue à être la fille que tu as envie d'être, je continuerais à lire ton blog même si ton maquillage est pas parfait :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment hyper touchée de voir que beaucoup d'entres vous postent un commentaire pour la première fois, j'ai l'impression d'avoir bien fait mon job aka établir une discussion, un partage ! :D

      "J'ai essayé, comme toi, de faire des "efforts", de me maquiller plus mais quand je le fais je sens que c'est pas vraiment moi, mais en même temps les gens autour de moi me remarque plus disons" Ca, c'est le piège, ça me rendait complètement dingue le nombre de gens qui tout d'un coup m'accostaient quand je faisais cet effort mais dès que tu enlèves "ton costume", plus personne alors que je suis toujours moi. Dans mes premiers rushs, j'avais commencé à m'exciter là-dessus, je disais "non mais sérieusement, tu vas venir me parler juste parce que je suis "mise en valeur", y a que ça qui t'intéresse ? j'ai besoin de me décorer pour qu'on ne m'ignore pas et donc intéresser les gens pour qui je ne suis pas ?" Hahaha, j'étais vraiment trop énervée dans cette vidéo là !

      Merci Mathilde ♥

      Supprimer
    2. C'est exactement ça, j'ai envie qu'on me remarque pour la fille que je suis et pas celle que j'essaye d'être pour les autres !
      Merci de m'avoir répondu en tout cas ! :)
      Belle continuation Typhaine <3

      Supprimer
  12. Je suis parfaitement d'accord avec toi :) Chacun fait ce qu'il veut, toi la première ! Rien qu'en parlant du blog, si ce n'est plus du plaisir, où est l'intérêt ?
    Continue comme ça, personnellement j'adore tes looks et je ne trouve pas du tout qu'ils manques de robes et de maquillage !
    Courage :D

    RépondreSupprimer
  13. Ta vidéo me parle beaucoup et je n'ai pas grand chose de plus à dire.
    J'ai aussi un autre blog en plus de celui là, où je suis blogueuse beauté. Malgré que ce soit un blog qui parle de ce qui intéressent "les filles" on a pas tant d'abonnées et de vues sur nos vidéos que ça (je veux dire par rapport à certaines youtubeuses) on s'est rendues compte avec mes acolytes qu'on ne faisait peut être pas assez dans le girly. Couleurs pastels, tenues super féminines, mimiques choupies etc... oui mais voilà comme tu le dis, devons nous devenir d'autres personnes pour que les gens ne fuient pas?!!
    Moi, même si je suis du genre à aimer les robes, mais je ne me sentirai jamais aussi bien qu'avec un jean et un sweat à capuche. Mais ça clairement ça marcherait pas sur mon blog beauté. hahahaha! En tout cas je suis très contente de voir une blogueuse en parler, car j'ai jamais entendu quelqu'un mettre des mots sur ce que je ressent assez souvent!

    Merci pour ta vidéo, ça fait du bien d'entendre ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là où la "féminité de masse" devient oppressante quand on travaille dedans, on mélange tout, ce qu'on aime et ce qu'on devrait faire pour le business. Je suis sûr qu'il doit y avoir plein de marketeurs qui doivent dealer avec ça tous les jours, sur ce en quoi ils croient et ce qui marche dans la publicité aujourd'hui !

      Keep going your way ♥

      Supprimer
  14. Comme tu le dis toi même ce genre de "coup de gueule" ou dans un sens plus positif : ode à l'acceptation de soi , sont de plus en plus nombreux sur internet (ENFIN) et c'est très rafraîchissant d'en découvrir un sur un blog mode justement (loin de moi l'idée qu'une blogueuse mode n'a pas ce genre de préoccupation mais juste que le sujet est encore trop rarement évoqué à mon goût sur ce genre de sites). Perso, j'ai toujours ressenti ça en toi (je suis ton blog depuis de nombreuses années ) et ça fait plaisir de voir que tu en parle de manière posée, (sans forcer le trait, tu reste dans la nuance qui est la tienne) avec une certaine fierté même et c'est communicatif j'espère que ce genre de discours motivera tout le monde : les filles ultra "girly" à le rester sans chercher à se donner un côté boyish pour suivre une tendance, aux nanas qui ont toujours été plus branchées dinosaures en caoutchouc que poupées barbies à passer de jupe plissées à jean destroy/sneakers sans se poser de question et à toutes les autres de faire bien ce qui leur plaît. Ce qu'on "attend de nous" en temps que filles (et pareil pour les mecs d'ailleurs) a déjà bien bougé mais il y a encore beaucoup de boulot et c'est super que des gens influents (chacun à son échelle) en parle et contribue à ce changement. Gracias Typhaine !

    RépondreSupprimer
  15. Pour répondre à ton dernier point
    mon expérience perso

    j'ai la chance étant enfant d'avoir eu autours de moi des modèles très libres et libérateurs sur ce sujet (mes parents, leurs amis) et je pense que ça a contribué au fait que...cela n'a jamais été un problème pour moi.
    J'ai toujours été une fille mixte pour reprendre ton expression.
    Je suis féministe mais je ne me suis jamais sentie proche d'un mouvement féministe en particuliers (souvent même je les fuis..) j'ai mon point de vue, et j'en parle autours de moi, j'essaye de défendre mes idées quand j'en ai l'occasion. J'en parlais moins avant, je trouvais qu'être ce que je suis, faire mon tri dans ce qu'on impose aux femmes entre ce qui me plaît vraiment (et pas ne me dénigrer pour ça!) et ce qui ne me correspond pas du tout. Mais plus je lis/entend/voit d'oeuvres qui véhiculent un message qui me parle sur ce sujet plus j'ai envie d'en parler aussi ! Voila , peace :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi, il y a souvent plein d'occasions d'en parler et de rebondir discrètement sur des choses au quotidien, c'est mes amies qui m'ont dit que c'était important que j'en parle ici aussi, que c'était bête de ne pas profiter de cet espace pour en parler avec vous (même si maintenant elles sont un peu jalouse de voir que cette part de ma personnalité ne leur ai plus réservé haha)

      Supprimer
  16. J'adore ton style et meme si il est un peu moins feminin, il est selon moi beaucoup plus interessant et intriguant! Merci pour cette video. :-)

    RépondreSupprimer
  17. Wow! Cool vidéo. Je suis contente que tu aies fait cette vidéo c'est hyper important. Ça m'a choquée quand tu as dit que tu t'étais forcée à mettre des jupes et de robes alors que tu étais un peu mal à l'aise. On s'en fout que ça plaise aux autres, tu trouveras ton public de toute façon, mais c'est l’honnêteté qui prime. Et ça dépend pourquoi tu fais ton blog, si tu veux le faire pour être reconnue ou d'abord pour ton plaisir, ça peut faire relativiser. Honnêtement, je me retrouve moins dans ton style actuel et pourtant je lis toujours ton blog avec plaisir et pas que pour les jolies photos...J'espère que c'est clair ;) Tes propos m'ont rappelé le blog d'une américaine (http://www.delightfully-tacky.com), j'adore sa liberté de ton, et ses articles parfois engagés, c'est plus un mode "lifestyle" mais elle a beaucoup abordé la question du style, et le fait est que le sien est en constante évolution, elle s'autorise à porter des looks extrêmement différents selon les jours (girly, punk, hobo, pin-up...) et, à la différence de certains blogs français, ne joue pas sur les tendances actuelles ou les partenariats avec des marques... Je trouve ça hyper rafraichissant! Donc peace, love, fun and freedom ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais jeter un oeil à son blog ! Merci ♥

      Supprimer
  18. Mais pourquoi utiliser le terme "mixe" ? Tu es une fille, un point c'est tout. Je n'ai pas lu d'article sur ce sujet donc je ne sais pas exactement quel sens prend ce terme dans la vie courante mais pour moi tu es une fille.

    En tout cas je trouve le sujet de ta vidéo très intéressant. Je me retrouve dans ce que tu dis. Je suis à l'aise en jean basket, ne me maquille pas si ce n'est mettre du mascara et je ne me vois pas du tout, mais alors pas du tout dépenser mon argent en maquillage (pourquoi faire ?). Je suis un peu partisante du moindre effort et cela me convient très bien comme ça.

    Je trouve ça très bien que tu assumes d'être qui tu es et que tu ne te laisses pas avoir par ce marketing qui veut nous imposer à travers les chaines beautés de youtube que toute fille qui se respecte doit savoir se coiffer de telle manière, mettre du fond de teint de telle façon et porter telle jupe ou telle robe. Continue comme tu le fais, avec ton style et ce que tu aimes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en parle un peu du terme "mixte" sur Youtube, ça en fait tiquer certaines effectivement et comme je le disais là-bas, de mon côté je le vois vraiment comme une appelation générale pour me laisser la place de mettre tout ce que je veux dans ce mot et ne pas être restreinte par "fille" qui à mon sens a une définition assez lourde à porter dans la société aujourd'hui, c'est un peu pour contrebalancer le poids des mots "fille ou garçon" et tout ce qu'il comporte de clichés. Pour moi, on est toutes des filles-mixtes et des garçons-mixtes au final :)

      Merci !

      Supprimer
  19. Typhaine "la blogueuse mode" atypique :)
    L'esprit casual aux touches perso c'est tout ce qui te fait "toi". C'est totalement ça, t'as mis le doigt dessus par des mots, on est un paquet dans cette branche mixte ;) Les soirées à l'aise dans ses baskets, c'est les meilleures !

    Je pense que c'est une réaction (totalement naturelle) due majoritairement par cette image de la société qui dépeint la féminité comme étant synonyme de glamour, superficialité et qui met rarement en avant le courage, le leadership de certaines femmes. Une sorte de révolte de style de vie, vestimentaire qui prouve que ce vieux stéréotype n'est plus d'actualité (l'a-t-il vraiment été?). Pourquoi ou comment ces codes ont-ils émergés ? Etre féminine mais aussi avoir une considération, c'est un combat de tous les jours mais ça fait toute la richesse de cette nouvelle génération.
    Btw une très chouette BD à ce sujet (si tu l'as pas déjà lue) : http://www.mirionmalle.com/2015/06/les-personnages-feminins-forts-bagarre.html

    Duuuuuude/Giiiiirl on est des working women décalées et puis c'est tout. #dealwithit

    Ps : cette tasse boo <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooui, Mirion Malle ♥ C'est trop marrant quand tu me laisses des commentaires ici baby !

      Supprimer
  20. Bonsoir !

    Cette vidéo est super, merci de l'avoir faite (et j'irai remercier la copine qui me l'a partagée). Je trouve ça vraiment chouette quand une blogueuse (surtout une blogueuse mode ou beauté parce que ce sont des secteurs avec beaucoup d'audience et une audience pas forcément sensible à la question) utilise sa notoriété pour parler d'un sujet important.
    J'ai eu du mal à m'assumer, je sens que c'est un processus en cours. J'ai commencé à faire des articles là-dessus et ça me fait prendre conscience qu'il y a beaucoup à dire et que le sujet vaut la peine d'être abordé.
    Il y a des fois où mon féminisme est revanchard, c'est l'effet ras-le-bol. Où ça me paraît moins grave quand une oeuvre remplit le Bedchel test mais que ça ne marche pas pour les personnages masculins parce que "oui mais y a peu d'oeuvres qui font la place aux femmes alors pour une fois ...". Où je me surprends à être radicale quand des amies me parlent de leurs problèmes de couple parce que j'ai déjà vu beaucoup de mecs abusés. Où les types qui pissent dehors ou alpaguent les filles qui passent me mettent dans une colère noire car j'ai l'impression que c'est trop toléré. J'essaie que ça ne me bouffe pas trop, de pouvoir continuer à vivre tranquillement.
    Comme pour toi, c'est un "work in progress". Mais je suis contente de m'en rendre compte. Sur le coup c'est frustrant mais je sais qu'à long terme ça m'est bénéfique d'avoir les yeux grands ouverts sur certains sujets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai longtemps comme toi cru que ça allait me rendre malheureuse d'avoir une certaine conscience des choses (l'histoire de "l'imbécile heureux" qui pèse dans la balance) mais finalement, je me rends compte en observant autour de moi et même avec mon propre parcours que c'est en ayant PAS les yeux ouverts sur des sujets comme ceci qu'on souffre le plus parce que généralement, si on écoute sans réfléchir ces codes, ça crée énormement de conflits intérieurs, extérieurs et dans notre rapport avec les autres basés dessus.

      Merci pour ton commentaire ♥

      Supprimer
  21. Hello !
    J'ai trouvé ta vidéo extrêmement intéressante ! Je pense également qu'on nous impose beaucoup de choses et qu'inconsciemment on finit par se mettre beaucoup de pression sur ce que l'on doit être et surtout paraître.
    Personnellement j'ai longtemps été extrêmement "féminine" au sens large du terme. Je portais des talons tous les jours, et des robes systématiquement. Cependant je ne crois pas vraiment qu'à cette période je cherchais à répondre à des critères en particulier. J'étais au lycée, et je ne pense pas avoir subi de pression extérieure à cette époque (en ce qui concerne le style. Parce qu'en matière de physique effectivement ça n'a pas été une partie de plaisir, et je vis toujours en me disant que je serais plus "femme" avec: une grosse bouche, des yeux bleus, un petit nez...). Le fait est que je préférais porter des robes, simplement parce que j'étais très complexée par mon visage et que la seule chose que j'aimais chez moi, c'était mes jambes. En portant des robes et des talons, je ne cherchais pas à être "femme", mais à me redonner un peu de confiance en moi et à détourner l'attention.
    Et puis, en vieillissant, j'ai découvert le confort des chaussures plates, c'est une chose, mais aussi le pouvoir de mon coté plus boyish. J'ai tellement vu de filles qui abusaient des talons de 12, des décolletés plongeants (je n'ai pas non plus beaucoup de formes ;) ) et des mini-jupes que j'ai fini par trouver cette féminité excessive ridicule. Avec le temps j'ai commencé à me trouver beaucoup plus sexy dans des vêtements moins sexués...et à devenir moins féminine ! Je pense avoir vécu une situation inverse à la tienne au final, puisque que je me suis éloignée de mon style très stéréotypé petit à petit.
    Je pense que je rentre toujours dans le "moule" traditionnel au niveau de mon style, mais disons qu'en soirée je me sens beaucoup plus élégante en combinaison ou en pantalon fuseau/chemisier, qu'en robe. Je pense qu'habillée ainsi je reste féminine. Je ne me reconnais simplement plus dans l'accumulation de tout l'attirail typiquement féminin. Pour me sentir bien, j'ai besoin d'un équilibre. Je vais donc avoir tendance à porter une robe avec des derbies ou des ballerines, et mettre des talons avec un pantalon. De même miser sur un maquillage nude en soirée, ou un beau rouge à lèvre rouge si j'y vais de manière moins apprêtée. Je me reconnais pas mal dans ton appellation de "fille mixte", même si encore une fois, à la vue de mon blog je pense que je penche définitivement du coté plus "conventionnel". Je n'ai pas du tout ce coté sportswear, je ne porte jamais de sweats, et rarement de baskets, simplement parce que je ne me sens pas à l'aise dedans. Je me sens informe et, très honnêtement laide. Cependant je ne pense pas que ça ait quoi que ce soit avec ma vision de la féminité.
    Voilà voilà ! Je ne sais pas du tout si j'ai été claire, c'est vrai que c'est un sujet très difficile à aborder ! En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette vidéo :) (Je radote, j'en ai conscience.)
    Bonne continuation !

    Paola
    la-gainsbourgeoise.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'équilibre est le mot ! C'est marrant parce que justement, cette idée de look "boyish" qui doit être contrebalancée avec des talons si t'es en pantalon ect..m'a toujours un peu mis mal à l'aise parce que justement, je me dis "oui donc quoi qu'il advienne, il faut quand même que je rappelle que je suis une fille d'une manière ou d'une autre en portant un élément féminin en plus" Dans ton cas, ça se tient parce que ça correspond à ce que t'aimes, le mélange des deux mais quand les magazines disent "attention, il ne faut pas tomber trop dans le look "mec", la solution : porter tel rouge de telle marque !", ça m'angoisse toujours un peu.

      Merci d'avoir pris le temps de partager tout ça ! ♥

      Supprimer
  22. bonjour thyphaine ( pardon si l'orthographe est fausse )
    j'ai beaucoup aimé ta vidéo car elle dit quelque chose de juste et qu'on ne dit pas assez.
    alors moi et la féminité c'est comment dire.... une bipolarité! un jour j'ai envie d'être en jupe et en talons et le lendemain en jean large et sweet. si mon mec est vraiment cool vis à vis de ça et qu'on ne s'impose rien, dans la vie de tous les jours c'est pas pareil : entre les regards dans le métro (qu'ils soient genre tiens elle est sexy ou tiens c'est un gros sac ) et les problèmes dans les boulots où si on est pas féminine on est pas prise au sérieux et vue comme une ado j'avoue que j'ai du mal et que je fais donc des efforts pour être dans "la norme". je suis completement d'accord quand tu dis que après on se trahi soi-même, comme s'il fallait choisir entre soi et les autres et que bizarrement on choisissait les autres!!( pas très claire cette phrase mais j'ai pas mieux ). bref je pense en effet qu'il y a des efforts à faire pour que les femmes qui le veulent puissent être comme elles le désirent sans que cela ne nuise à leur vie pro et sentimentale.
    Donc continue comme ça car c'est grace entre autre à des blogs "mixtes" qui assument cela que le message peut passer!
    bonne soirée
    Marie Astrid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les problèmes dans les boulots où si on est pas féminine on est pas prise au sérieux et vue comme une ado" J'en ai pas parlé MAIS OUI, cette catégorisation "ado" est insupportable, comme si la femme devait quoi qu'il advienne en grandissant devenir cette "féminité" imposée, si non, c'est qu'elle n'a pas muri encore, comme si c'était une évolution naturelle ! Merci Marie Astrid !

      PS : Typhaine ;)

      Supprimer
  23. Je comprend pas trop pourquoi tu ressens le besoin de te forcer a etre ce que tu n'es pas. Moi j'aime ton style. Et meme si tu dis dans ta video ne pas etre féminine je trouve qu'au contraire tu l'es. Ce n'est pas parce que tu ne portes pas de jupes robes ou talons que tu ne l'es pas. Tu l'es autrement et naturellement. Que ce soit par la facon dont tu vas porter ta chemise, ton pull ou a travers tous ces petits accessoires que tu portes (chapeau, sac, écharpes...)
    Tu te consideres pas "girly" (entre guillemets ^^) mais on voit clairement au travers de tes articles que tu aimes le motifs (comme les petits dinosaures etc) Je trouve que ca apporte une touche de féminité meme si tu t'en rend pas forcement compte.
    N'essai pas de copier les autres blogs, moi je te suis parce que justement tu es différente. Sincèrement si j'avais voulu suivre un blog girly j'en suivrai d'autres. Je m'habille un peu comme toi, je suis aussi une fille mixte comme tu les appelles. Je deteste les talons, je me sens mal dedans. Je ne vois pas l'intérêt de me forcer a porter un vêtement ou je me sens mal. J'adore porter des robes/jupes ou shorts avec des vans ca donne du contraste, c'est décontracté et je trouve que ca reflete ma personnalité. Je me sens moi dans mes vans a motif! Et personne ne me fera changer ca. D'ailleurs mon copain m'apprécie egalement pour ca! Je fais pas semblant.

    La féminité ne passe pas forcement par les vêtements mais aussi par la confiance en soi et l'image que tu transmets aux autres. Bref tous ca pour dire continue ce que tu fais. A faire ce que tu aimes sinon il n'y a plus d'intérêt. Ni pour toi ni pour tes lecteurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, je n'en doute plus maintenant mais ça n'a pas toujours été le cas !

      Juste pour la blague, les dinosaures, c'est pour les "garçons", jamais dans les thèmes anniversaires tu le verras proposé pour les filles, même là j'étais "anormale" ;)

      ♥ ♥ ♥

      Supprimer
  24. Tu n'as même pas besoin de préciser que tu es "mixte" : tu es une fille, c'est tout, quoique tu portes. J'espère que comme tu le dis, la féminité dans laquelle tu te sentais mal à l'aise est seulement une forme de féminité, parce que qu'il y a beaucoup de manières d'être féminine ! Et désigner des trucs par " trucs de mecs", c'est déjà rentrer dans le cliché. Ce sont des choses, pour tous et toutes ! :) Tu as eu raison d'aborder le sujet, ça fait avancer le débat ! Pour reprendre tes mots, "assumons-nous" ! Margaux x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a autant de clichés d'un côté que de l'autre et c'est qui me fatigue le plus, c'est quand on aime quelque chose qui n'est pas supposé être dans ta catégorie, c'est comme si tu dépassais la ligne et qu'on ne t'avait apparemment pas correctement matraqué le cerveau ! D'où les répétitifs "non ça c'est pour les garçons, Typhaine toi tu es une fille, tu n'as ni la capacité physique ou intellectuelle de faire ça !" WTF ?! On ne me l'a jamais dit aussi directement mais c'est toujours l'esprit qui en ressort...Le pire, c'est qu'avant de secouer ça de notre peau, on y croit, le nombre de fois où j'ai eu tendance à me restreindre de faire ou dire des choses parce que j'imaginais que j'allais forcément pas avoir la "force", tsss.Quand tu te rends compte qu'on te construit plus que tu ne te construis, ça fout le vertige !

      Supprimer
  25. Camille L.(themindsclothes@gmail.com)19 juin 2015 à 00:01

    Heureusement que tu n'as pas arrêté ton blog, je ne laisse pas beaucoup de commentaire,mais je suis ton blog depuis au moins...quelques années je ne saurai pas trop te dire depuis quand.
    Cette vidéo m'a permis de comprendre les changements que j'avais déjà noté sur ton blog, et je dois te dire, que le "vrai" toi, fille mixte comme tu le défini, et bien je l'aime beaucoup plus vestimentairement parlant, car on sens que tu es très à l'aise. J'aime beaucoup la mode mixte car pour moi, qui suis aussi féministe et fièrement abonné à Causette ( que tu dois évidemment connaître), il n'y a pas de genre.
    Tu parlais de yeux ouverts, et bien moi aussi, à force de me renseigner sur la cause féministe, je me rend compte maintenant de choses qui m'irritent alors qu'avant je ne les remarquais pas. Comme la remarque banale du bleu pour les garçons, rose pour les filles. Les garçons sont sportif, et les filles prennent soin d'elles etc.. plein d'exemple de nos jours m'exaspèrent et je me reconnais très bien en toi quand tu dis réagir au quart de tour dès qu'un homme te donne un ordre. Après j'en suis arrivé à la réflexion, que ce soit un homme ou une femme, personne ne doit piétiner les libertés de chacun !
    Je me permet de te conseiller quelques livres sur le féminisme ( si tu ne les as pas déjà lu bien sur!) car ce n'est pas souvent, que dans la vie tous les jours ( mis à part une ou deux amies) que je peux parler avec une autre féministe! C'est devenu un gros mots j'ai l'impression parfois... tu as déjà senti ce regard sur toi quand tu as dis "je suis féministe" pour la première fois ? C'est assez drôle je trouve :)

    - La BD "Les Crocodiles" raconte des fais réels de harcèlement de rue
    - Le livre "Confessions d'une Ex-Femen" qui est très intéressant car l'auteur développe les points positifs de cette organisation, mais aussi les points négatifs et pourquoi elle est partit, les répercutions qu'à eu et à toujours son passé d'activiste féministe ..etc
    -"Paternités imposées" l'histoire d'hommes à qui ont impose la paternité et qui non pas le choix comme nous les femmes de décidé ou non d'avoir un enfant.
    - un peu d'histoire avec "les travesties de l'histoire" chapitres courts sur plusieurs femmes qui ont eu à se travestir dans l'histoire.

    Bonne continuation !
    xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que j'ai l'impression d'entendre plus de garçons dire "je suis féministe" librement que de filles qui en ont "honte" parce qu'elles ont peur de ne pas correspondre à ce qu'est supposé être une féministe, du moins dans mon entourage. J'ai lu la bd mais pas les trois autres, je les note !

      C'est super cool d'avoir pris le temps de faire une petite liste, ça va servir à tout le monde :) Merci ♥

      Supprimer
  26. Camille L.(themindsclothes@gmail.com)19 juin 2015 à 00:05

    Ah, petite précision, je te trouve très féminine pour ma part. Chacun à sa propre féminité, rien n'est universelle !

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Typhaine !

    C'est étrange je n'ai jamais ressenti un "manque" de féminité dans tes looks. Après peut-être que c'est pcq c'est ce genre de looks qui nous parlent (sinon on te suivrait pas).
    Au contraire j'ai l'impression que dans la mode, le look tomboy (+ la silhouette filiforme) est bien répandu et bien accepté. Après peut-être que la différence avec toi est que tu ne t'amuses pas à décaler tes looks avec des fioritures girlys (bijoux etc.) ce qui te met peut-être plus à la marge des autres blogs.
    Perso, je trouve toujours ces looks très cools, ils donnent de la personnalité : j'entends, c'est aussi une manière d'essayer de casser l'aspect femme-objet dans le premier regard des autres.

    C'est justement pour cette raison que je n'avais pas compris certaines de tes collabs avec des marques comme Naf Naf ou Morgan, qui sont très girlys voire carrément sexys et qui ne collaient pas à ta féminité... (Oui coucou c'est moi la relou qui ai laissé le commentaire sur les partenariats commerciaux la dernière fois, j'ai lu ta longue réponse avec intérêt !)

    Mon féminisme s'est exacerbé ces dernières années, ce qui m'a en partie beaucoup éloigné du monde de la mode, des blogs et des magazines, trop niaiseux, trop légers, qui avaient fini, à force de s'enfermer dans leurs stéréotypes, à perdre leur fraicheur. J'ai l'impression que ce milieu n'arrive pas ou plus à suivre l'évolution sociétale en cours. Même quand il essaye, ça parait complètement hypocrite et superficiel (cf. Le défilé "féministe" de Karl Largelfeld...).

    Enfin c'est pas pour dire que la légèreté c'est nul, au contraire ! C'est plutôt que c'est une légèreté déguisée, qui rajoute du poids dans la tête des filles (et des gars). Ça empêche d'être tranquille avec soi-même.
    L'un des mes agacements est celui du traitement du corps dans les milieux de la mode. Entre la silhouette filiforme ultra mince qui permet de porter n'importe quel vêtement avec beaucoup de nonchalance, et la nouvelle silhouette qui fait surface, celle de la "healthy fitgirl work out no pain no gain" ultra musclée qui fait du sport 4h par jour, ou bien la fille ultrapulpeuse mais fine toujours, au corps de barbie en gros. Même en ayant un corps qui s'en "rapproche", le passage automatique par photoshop fout des complexes et des faux défauts à la plus canon des filles.
    Le problème c'est que ça rend plus difficile d'apprécier les beautés diverses, multiples, plus complexes.

    Il y a une citation de John Berger que j'aime beaucoup et que je trouve tristement vraie : "les hommes regardent les femmes, les femmes se regardent elles-mêmes en tant qu'objet de regards. Cela détermine non seulement le rapport entre hommes et femmes, mais aussi le rapport des femmes avec elles-mêmes".

    La femme libérée est aujourd'hui celle dont l'image est irréprochable qu'on ne puisse pas la critiquer, c'est la femme active, dynamique, qui ne se laisse pas aller. Il y a cet espèce de contrôle permanent qu'on impose à notre corps, ce calcul quotidien, qui en devient insupportable, que je ressens comme une forme d'oppression encore plus sournoise car plus diffuse, non coercitive. On s'auto-oppresse, pour une image inatteignable que la société nous renvoie à chaque instant.

    Par rapport à ce que tu nous dis, comment as-tu géré ton changement de style assez récent ?
    En tout cas, j'aime beaucoup ta fraicheur et ton naturel. Il ressort de tes photos un côté "bas-les-couilles", pas trop trop contrôlé. Et j'aime beaucoup ton sourire constant qui, en plus de mettre de bonne humeur, fait ressortir une forme de malaise avec la photo, te rapprochant d'une meuf lambda dont les shootings ne sont pas le quotidien (c'est juste un ressenti hein !).

    Voilà voilà !
    Saloute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey Maud ! Haaaa je comprends d'autant mieux ton commentaire, quand tu disais que ça ne suivait pas mon esprit, je ne comprenais pas très bien de quoi tu parlais, je me disais que je devais communiquer quelque chose qui m'échappe complètement (et qui s'avère finalement juste si même en ne m'exprimant pas avec des mots sur le sujet, ça ressortait de mon blog #highfive) C'est marrant parce que sur ce point, certaines de mes collabs avec ces marques, je les ai vraiment accepté en me disant "comment tourner ces vêtements à ma manière ? oouh ça va être un sacré défi !"

      "peut-être que la différence avec toi est que tu ne t'amuses pas à décaler tes looks avec des fioritures girlys (bijoux etc.) ce qui te met peut-être plus à la marge des autres blogs. " C'est un peu ce que je me dis aussi, que je ne cherche pas contrebalancer la chose en mode "hé mais non, regarde je suis en costume mais j'ai mis des talons, je suis quand même féminine !"

      "J'ai l'impression que ce milieu n'arrive pas ou plus à suivre l'évolution sociétale en cours. Même quand il essaye, ça parait complètement hypocrite et superficiel (cf. Le défilé "féministe" de Karl Largelfeld...).
      " JE SUIS TELLEMENT D'ACCORD AVEC CA ! C'est assez complexe de travailler dans la mode pour ces raisons, vraiment.

      Concernant mon changement de style, justement, tout ces points là sont rentrés en compte dedans à un moment parce qu'une fois que je suis partie sur une base épurée, plus neutre aux couleurs et coupes dites "masculines", beaucoup de choses "féminines" ont disparu. Pas d'imprimés "fleuris", pas de talons, plus de bijoux ect...et je pense que c'est vraiment à ce moment là, quand je me suis rendue compte que je portais des tenues qui pouvaient aisément être aussi porter par un garçon, des pieds à la tête, que je me suis posée la question de ma féminité et que j'ai commencé à vouloir faire des efforts pour contrebalancer, à acheter des robes alors que je savais pertinemment que je ne les porterai pas ect...C'était pendant la période "le cul entre deux chaises", dans ma tête c'était vraiment "jour in" : tenues obligatoires de fille, "jour off" : comme je veux vraiment mais du coup qui étaient pour moi des tenues non féminines, non filles, pas normales, que même si c'est ce que je préfère, elles ne doivent pas être vues en public ect...C'était d'autant plus bizarre vis à vis du blog où je commençais à me construire une image de moi-même idéale en tant que "femme" plus ou moins comme il faut et qui s'éloignait de ma réalité. Heureusement, tout ça est fini !

      Oh et aussi, je n'ai pas rebondi concernant l'aspect physique de la question mais je suis tout à fait d'accord !

      Merci ♥

      Supprimer
  28. Merci Typhaine pour cette vidéo, effectivement c'est une GROS sujet sur lequel on pourrait selon moi disserter des heures. J'ai eu comme toi et j'ai toujours ce problème d'ambivalence entre féminité assumé et mon coté tomboy avec lequel j'ai parfois du mal. A l'inverse de toi, je me suis rapidement retrouvé confronté à mes formes "féminines" et je ne voulait qu'une chose c'était les cacher et j'avais l'impression que ça n'était pas normal pour les autres. De plus élevé avec des garçons j'avais le sentiment qu'il fallait "faire la fille".
    Et encore aujourd'hui je me retrouve à travailler dans un milieu exclusivement féminin (mode & lingerie) avec lequel j'ai du mal. Je me sentais obligé au début à devoir être présentable et du coup dans ce milieu, féminine, et je n'avais plus aucun plaisir à m'habiller du coup mes jours de repos je contre balancer en m'habillant à l'inverse de façon plus cool moins prise de tête et donc un peu plus masculine. Après quelques mois, j'ai l'impression d'avoir trouvé le juste milieu ! Je suis donc souvent en robe (jamais près du corps mais féminine) et toujours en basket ! j'ai arrêté de me prendre la tête, je me suis rendu compte que ça n'était pas moi, le maquillage, les ballerines et autres froufrous girly, non merci ! Et bien sur il y a des jours ou je n'ai pas envie, et ou je ne m’arrache plus les cheveux, je ne m'en veux plus de m'habiller en tee-shirt/jean/baskets j'assume même face à mes clientes pomponnées de la tête au pied.
    Pour en revenir au blog, merci à toi d'avoir continué, je suis de nombreuses blogueuses depuis presque plus de cinq ans et à moment j’étais fatigué de voir toujours les mêmes look ultra glam' dans les quels, je ne me reconnaissais pas et qui en plus me faisait culpabiliser d'être ce que je suis et pas ce que la société et en particulier la pub nous impose en tant que fille.
    Pour ce qui est des relations filles/garçons, j'en ai eu marre à moment de me voir reprocher de ne pas être assez féminine par mes petits copains, où que mon meilleur ami ce moque quand je débarque et que j'ai un look de mec. Ou qu'au contraire, mes potes me remarque ou me complimente sur mon look féminin (même si à la base c'est gentil et agréable mais c'est comme si d'un seul coup il se rendait compte que j'étais une fille et donc différente d'eux). C'est comme si tout était basé sur l'apparence, ou on est jamais assez ceci ou trop cela, et je n'ai pas l'impression que les hommes ai ce problème. Chez une femme, malheureusement c'est le physique, le look qui prime. Ça peux être un avantage pour certaines, des femmes en joue et réussissent grâce à ça et sur le plan personnel et sur le plan professionnelle mais dans le fond je trouve ça assez triste.

    Bref j’arrête là mon petit laïus, mais je suis sur qu'on est nombreuses à ce poser ce genre de question et d'avoir affaire à ce genre de dilemme. Mais comme tu le dis si bien, être juste soi et arrêter de se compliquer la vie ça fait beaucoup de bien !!! Alors encore merci pour cette vidéo, c'est en quelque sorte rassurant de voir une blogueuse "mode" sortir du lot et aborder ce sujet.

    Des bisous

    Miléna.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais plus haut dans une réponse au commentaire précédent tout ce que tu dis là, la différence que je faisais entre les jours "travail" et les jours off, exactement comme tu dis ! I FEEL YOU ON EVERYTHING ! Utiliser son physique comme un outil, une force de frappe "féminine" a toujours été un peu confus dans ma tête aussi, je ne sais pas encore trop quoi en penser d'ailleurs...

      Des bisous à toi aussi Miléna ♥

      Supprimer
    2. "I feel you on everything" ha ha terrible ^^
      Comme je le disais plus haut on pourrait en parler des heures d'ailleurs l'avis de chacune est assez instructif pour le coup et ça fait plaisir (you're not alone !!!!) . Pour la force de frappe féminine je suis comme toi, d'un coté j'admire et d'un autre je trouve ça un peu creepy, est on vraiment obliger d'en passé par la ? Comme tu le disais dans ta vidéo je crois que c'est la pop culture sexiste et notre coté féministe qui se mélange, ou en gros comment être complètement pommé. Enfin c'est un débat sans fin.

      <3

      Miléna.

      ps: j'espère que tu continueras tes vidéos on te sent de plus en plus à l'aise avec le médium ! Keep Going ! :D

      Supprimer
    3. Ouuuui, j'aimerai juste être aussi plus à l'aise techniquement mais j'ai une amie qui va m'aider pour les prochaines :D

      Supprimer
  29. <3
    Chère Typhaine,
    Voici donc mon 1er commentaire sur ton blog, et il faut bien une 1er à tout n'est ce pas? :p
    D'autant plus qu'avec tous les réseaux sociaux et autres support de diffusion je ne savais plus où donner de la tête mais j'ai trouvé ça plus légitime de réagir ici plus qu'ailleurs.
    Tout d'abord bravo et merci pour ta démarche franche et sincère. C'est extrêmement généreux de ta part de te mettre pratiquement à nue ( façon de parler hein ) dans certaines de tes vidéos pour nous faire partager et nous faire réagir sur des sujets qui te tiennent à coeur (qui s'avère même être politique dans le sens "engagement" et "socialement") mais aussi profondément personnel.
    C'est presque comme un forum ou un espace de discussion de type "table ronde" sur un sujet que tu lances avec une problématique ou un article de typologie sans pour autant être lourdingue ou pompeux non plus . Ça change de ce qu'on peut trouver dans les blogs mode en général et ça me plait bien! Même si j'aimais bien aussi ton blog avant hein mais j'ai l'impression que tu es plus libérée ( délivrééé..ok je sors) et plus détachée. Tu ne postes pas "juste" des looks machinalement ( parce qu'on adore ça, nous les lecteurs voir des belles images, une belle fille, de beaux vêtements, de beaux paysages, rêver quoi) mais tu assumes tes choix et tes articles et pour ça je te dis encore une fois bravo!
    Et puis on évolue toujours, les choses changent, il ne faut jamais rester sur ses acquis. On se renouvelle, se questionne, se remet en question. Qui sait? peut être que dans 5 ans tu vas adorer être girly , adepte de la sape, du culturisme (haha) ou que sais-je encore gothique/roots/bcbg ( sisi ) Au fond ce sont juste des étiquettes ou des petites cases qui nous influence et nous rassure un moment ou toute notre vie!
    Pour finir sur ce sujet, la question des "études de genres" ou "identité de genre" a été plutôt bien dévelloppé dans pas mal de bouquin un peu intellectuel certes mais assez complet si ça t'intéresse dans tous les domaines ( social, politique, anthropologique, artistique, philosophique ect... d'ailleurs peut être que tu es déjà hyper calé sur le sujet mais sinon regarde cet article http://www.scienceshumaines.com/les-gender-studies-pour-les-nul-le-s_fr_27748.html c'est assez clair et bien résumé :) )

    voili voilou, c'était atrocement long j'en suis désolé et je me suis peut être un peu emporté et dis des choses qui n'ont rien à voir avec le sujet mais grande question mérite grande réponse! et tu es tellement habitée dans ta vidéo que j'avais envie de répondre avec autant d'énergie. <3

    Sinon à propos de la vidéo je n'ai aucune idée de comment sont présentés généralement ce genre de format mais si je peux me permettre peut être que tu peux essayer de changer de temps en temps de plan pour un rendu moins statique? De toute façon on peut on reparler ailleurs que sur le blog bien sûre!
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Mia ♥ Merci pour le lien, je suis loin d'avoir tout lu, c'est cool d'avoir des références en plus !

      "Qui sait? peut être que dans 5 ans tu vas adorer être girly , adepte de la sape, du culturisme (haha) ou que sais-je encore gothique/roots/bcbg ( sisi ) Au fond ce sont juste des étiquettes ou des petites cases qui nous influence et nous rassure un moment ou toute notre vie!" Hahaha, exactement, j'aime beaucoup l'idée de décider de qui je veux être comme je veux et quand je veux, que rien n'est définitif, cette liberté de changement est l'essence même de la vie à mon sens !

      Pour ce type de vidéo, j'aime bien rester assise comme cela parce que je trouve que ça accentue cette idée de "table ronde" virtuelle, comme si j'étais en face de mes lectrices pour en parler. Je ne sais pas encore quel sera le sujet de mes prochaines vidéos mais je penserai à ce que tu dis, t'inquiète je viendrai t'embêter avec des questions ♥ (j'adorerai tenter des voix off par exemple !)

      Supprimer
  30. Salut ! Depuis le temps que je te suis, enfin je mets la main au clavier pour commenter.
    Tout d'abord, merci beaucoup pour cet article. Pour ma part, je corresponds globalement à une fille à féminité "classique" si je puis dire, mais je trouve immensément important que chacun puisse exprimer sa particularité sans honte par rapport aux standards. Donc encore merci, et bravo.
    Moi, j'suis une fille qui a joué aux barbies (jusqu'à bien trop tard), qui adore le rose, les robes, les décolletés, les talons, etc… (en revanche, j'adore les sarouels, les baskets, les combats à l'épée, par exemple) Mais j'ai dû composer avec mon physique trrrès éloigné des canons de beauté qu'on nous impose aujourd'hui. C'est dans l'art du burlesque et la féminité des années 50-60 que j'ai pu trouver une voie pour exprimer mon côté femme. Comme j'ai aussi besoin de m'habiller beaucoup plus chill certains jours, on peut dire que je m'amuse sur une palette assez large, qui va du côté boyish, voir grunge, à l'ultra-féminité des pin-up. J'aime pouvoir exprimer divers facettes de moi par mon look qui varie chaque jour.
    Quant au reste de la vie, j'suis "paradoxale" : j'aime autant couiner devant un chaton que me battre à l'épée (j'fais de l'escrime médiévale). C'est moi, c'est comme ça, et tant mieux.

    Love

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TU FAIS DE L'ESCRIME MEDIEVALE ? Mon dieu, tellement cool ! Mais où ?! Oh comme je t'envie maintenant ! Les films de chevaliers étaient mes préférés petite, j'aimerai trop en faire au moins une fois dans ma vie ! Désolée de rebondir que sur ça mais damn, soooo cooool ♥

      Supprimer
    2. (ceci est peut-être une réponse bis, mon ordi a fait un truc chelou au moment de publier)
      Hahahah pas de soucis, je suis bien contente que tu me répondes !
      Pour ma part, j'habite en Suisse (pas loin de Lausanne, où tu es déjà venue, sauf erreur) donc mon académie est sûrement un peu loin pour toi ! (Académie Némésis, à Nyon) Mais sur France, il doit y avoir bien quelques écoles du genre, je pense que ça ne doit pas être difficile de trouver et d'essayer ^^
      Faire de l'escrime médiévale était aussi un rêve de petite fille, et je kiffe cette impression de me retrouver dans un roman arthurien lorsque j'ai mon épée en main. En plus, si on aime les hommes aux allures de chevalier, c'est le bon plan ;)

      Supprimer
    3. TROP COOOOOL, va falloir que je me renseigne !

      Supprimer
  31. Merci, merci et encore merci !
    (Je suis désolée pour ce commentaire hyper non constructif, mais je ne pas grand chose à redire, ça serait paraphraser ta vidéo.)

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Thyphaine !

    Ça doit être seulement la deuxième fois que je t'écris alors que je te suis depuis ... vraiment longtemps.
    Mea Culpa ^^"
    Tout d'abord je tiens à te dire que j'aime beaucoup tes vidéos, qui sont pétillantes tout en traitant de "vrais" sujet :)
    En plus tu as la voix et le débit d'une fille (un peu plus âgée que moi) que je connaissais quand j'étais petite et que j'admirais beaucoup, c'est très agréable !
    Bref retour à nos moutons, c'est une problématique que je trouve très intéressante, je suis féministe comme toit je n'ai pas peur de le dire.
    Depuis toute petite j'ai un peu cet esprit de contradictions dont tu parles avec les hommes, par exemple quand mon grand-père insinuait que je ne pouvais pas l'aider à porter du bois, j'en faisais trois fois plus pour lui prouver le contraire ! ^^
    Mais contrairement à toi je n'ai jamais eu de soucis avec ma "féminité", en fait j'ai pas eu vraiment de modèle comme toi :) mais j'ai réagit à l'inverse, du coup ma féminité fut même un peu exarcébée ... J'aime beaucoup me maquiller, les robes ... etc tout les trucs qu'on dit "fifille". Mais j'essaie d'en faire une force, et je ne me laisse pas du tout dicter ce que je dois faire.
    Aujourd'hui j'évolue dans un milieu très féminin et très "intellectuel" si on peut dire (la recherche) mais aussi un poil artistique puisque c'est dans le domaine de l'Histoire de l'Art et franchement souvent c'est le dernier truc dont les gens se soucient, et c'est très bien ainsi !

    En tout cas super discussion !
    La bise !

    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Léa d'avoir pris le temps de laisser un commentaire, je l'ai dit un peu plus haut mais je suis trop contente quand certaines de vous qui ne commentent pas ou très peu le font, j'ai l'impression de bien faire mon job, c'est à dire amener à discuter, partager des choses avec vous dans les deux sens !

      Je vois exactement ce que tu veux dire vis à vis d'en faire plus pour prouver qu'on peut le faire, le nombre de fois où j'ai rejeté de l'aide de garçons dans des situations et qu'ils comprennaient pas pourquoi je réagissais avec tant de véhémence. Je leur disais "non mais si tu le fais à ma place, je ne vais jamais apprendre à le faire par moi-même, au bout d'un moment, c'est normal qu'on dise que les filles ne savent pas bricoler (par exemple) si elles ne leur laissent jamais l'espace pour le faire, y a que dans la pratique avec toutes les difficultés que ça comporte parce qu'on ne me l'a pas appris plus tôt (et non pas parce que je suis une fille) que je pourrai le faire sans galérer !"

      Supprimer
  33. Mais ouiiii il faut que tu continues d'être là, tu as ton propre style, t'es toute mignonne et tu t'assumes, ça c'est cool.
    Je pense que tu as raison, quand on se sent bien dans une tenue, c'est ça le plus important.
    Et moi aussi je suis féministe, je m'en rends de plus en plus compte, même si je n'aime pas trop ce terme (à tendance machiste aussi, mais je fais des progrès ... respecter l'autre et ne rien imposer c'est important).
    Bises ;-)

    RépondreSupprimer
  34. Salut Typhaine!

    Tu ne peux pas savoir comme ça fait du bien d'entendre ce que tu viens de dire. J'ai toujours été comme toi "entre deux", et j'y suis encore !! Je réagis parfois très fort, un peu à la garçonne, je porte rarement des talons, j'ai les cheveux courts, j'adore les jeans... mais j'aimerais tellement être une fille ;-)
    C'est difficile car comme tu le dis, la société nous regarde de travers, et par société j'entends : les gens de mon boulot, ma mère, ma belle-soeur super canon et ses fringues de rêve, ... et moi aussi !! j'ai un regard bien dur sur moi...
    en ce moment je suis en pleine réflexion sur ma vie, et ma "personne" (sans être prétentieuse, au contraire, c'est sur la forme, mais aussi sur mon fond...) et ton discours me plaît énormément !!
    je t'envie, car tu es encore toute jeune... oui pour moi qui ait 38 ans, mariée, deux enfants, et bien c'est un souffle nouveau... je réfléchis beaucoup à changer de job, blogger pourrait en faire partie, et ce côté très girly me fait bien peur aussi : est-ce que je pourrais proposer trouverait preneur ?
    En tout cas tu as raison sur toute la ligne : assume ce que tu es et sois toi-même !!! Je passe encore tellement de temps à me demander ce que vont penser les autres de ma tenue... c'est mortel... Garde ton sourire et ta bonne humeur, c'est tellement agréable ;-)
    j'imagine que c'est dans cette réflexion-là que tu ne portes plus de talons ? j'aimerai en savoir plus sur ce point, car ça me "hante" un peu : peut-on être féminine sans talons ?
    Continue ce que tu fais.
    A bientôt
    Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ♥ ♥ ♥

      Dans un sens, oui, je ne porte plus de talons parce que ça me fait mal aux pieds (forcément), que ça m'emprisonne (je ne suis presque plus libre de bouger comme je l'entends ce qui me donne l'impression d'être une petite chose fragile) et que ce mal là ne m'apporte rien mis à part d'être "sexy" et je ne vois pas pourquoi je devrai l'être, à quoi ça devrait me servir techniquement donc l'un dans l'autre, les talons se sont avérés inutiles dans mon quotidien ! J'avais vu un reportage sur les talons, ce mythe sur Arte il y a quelques mois où ils avaient illustré les différentes définitions de l'objet suivant les personnes et je me souviens d'une spécialiste de l'histoire de la chaussure qui avait simplement dit "le jour où les hommes porteront aussi des talons, je croyerai au discours des femmes qui disent que c'est un élément de pouvoir à leurs yeux" C'est un peu l'idée que je m'en fais. Si encore, c'était agréable à porter, on pourrait revoir la chose mais objet contraigant = pouvoir, j'ai un peu du mal à y croire, ça a mon sens plus l'air d'être un amalgame publicitaire.

      Supprimer
  35. Belle vidéo sur le fond qui donne une vraie bouffée d'air frais dans cette blogosphère qui me semble (peut être à tort) (parce que je suis un peu aigrie ?) de plus en plus "stéréotypée" et beaucoup moins ouverte sur la diversité.
    Je te souhaite une belle continuité pour ton blog ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu n'es pas aigrie, ce n'est pas à 100% le cas mais ceux qui sont le plus mis en avant se ressemblent passablement beaucoup ! Je suis presque triste que Tavi ne blogue plus (même si elle fait tout un tas de choses formidables à côté) c'était une réelle figure de proue dans le milieu à mes yeux !

      Supprimer
  36. Hello :)
    Merci pour cette video très chouette. J'avoue que je peux totalement m'identifier. Je suis peut être même ""pire"" ^^
    Pour résumer, je n'ai pas porté de jupe ni de robe (ni quoi que ce soit de "typiquement féminin") depuis... sans doute mes 5 ans ou quelque chose comme ça xD. Je ne me suis jamais maquillée, et de manière générale j'ai un """"problème"""" avec ma féminité, ou du moins c'est ce que semblent penser ma mère ou certaines de mes amies qui semblent persuader qu'en grandissant je deviendrais une "vrai fille" (?), ou en tout cas plus féminine. Et après tout peut être, qui sait! Je veux pas non plus me fermer à tout changement, si ça doit venir ça viendra. Mais pour le moment (j'ai 23 ans by the way) je me sens tellement bien dans mes jeans, mes baskets, et mes débardeurs totalement basiques (sur lesquelles je rajoute des pulls et des manteaux tout aussi basiques en hiver), et à chaque fois que j'essaie de "mieux" m'habiller (disons plus "classe") je perd toute ma confiance en moi et je deviens ultra self-conscious (comment on dit ça en français déjà? Aaah je lis trop d'articles en anglais! Help!) et je n'attend plus que le moment où je pourrais rentrer chez moi et me changer.
    Du coup, j'ai envie de dire, être mixte c'est très bien, pas besoin de se forcer! Je pense que ça doit être plus dur pour toi en tant que blogueuse mode? Il y a une sorte de pression et des gens qui attendent des choses de toi, ce qui ne doit pas être facile pour suivre simplement tes envies sans te soucier de rien. Mais c'est génial si tu arrive à mettre tout ça "en veilleuse" et à t'habiller comme tu le veux vraiment! L'important c'est de se sentir bien dans ses fringues~
    Bon courage pour la suite :)
    Byebye <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha tu m'as fait rire quand tu ne trouves pas le mot en français, ça m'arrive tout le temps, mon cerveau a réagi comme ça "ah oui le terme c'est "aware" euh...wait, non c'est un mot anglais aussi ça !" C'est mot pour mot juste une histoire de conscience de soi trop développée, ce qui implique donc l'idée que tu ne fais pas un effort pour toi, pour répondre à ton envie d'être "mieux habillée" mais pour les autres.

      Je pense que le fait d'être blogueuse mode jouaint un peu mais ne changeait pas grand chose puisque c'était principalement moi qui décidait qu'il fallait que je fasse ça, personne ne m'a critiqué parce que je ne le faisais pas mais j'avais effectivement un peu cette pression de parler de "La Mode" comme elle est aujourd'hui, de moins en savoir sur le sujet parce que j'étais incapable de faire des tenues "féminines" comme les autres, ect mais ça, c'est un sentiment qui se déclare même en étant pas dans le milieu. Par contre, là où ça jouait, c'est que je pouvais me créer une sorte d'idéal féminin à travers l'image que je construisais de moi sur internet et que l'écart avec mon type de féminité au quotidien était flagrant, ça c'était nul !

      Supprimer
  37. je ne laisse pas souvent de commentaires, et pourtant je te suis depuis le début !
    Cette vidéo est cool, tu met le doigt sur quelque chose de pas évident.

    Perso, j'ai aussi essayé de ressembler à des bloggueuses il y a trois ou quatre ans, en achetant des jupes, des robes etc.
    Au final, ce sont des choses que je n'ai jamais porté ! maintenant je me connais, je sais ce que je porte,et ce qui me va ! Je suis pas du tout girly, mais je trouve que le style masculin me convient bien, et je m'y sens encore plus féminine, car ces fringues me vont, et je m'y sens bien.
    Et puis, après tout, une chemise d'homme légèrement décolleté, c'est beaucoup plus sexy qu'un gros décolleté à la vue de tous :)

    la bise de Nantes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sexy ou pas, on s'en fout tant qu'on est bien dedans ! :)

      Supprimer
  38. Cette vidéo est vraiment interessante!
    Je me suis beaucoup reconnue dans certains points!

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour, cela fait longtemps que je lis ton blog (tu étais encore sur skyblog ou quelque chose comme ça quand j'ai commencé à te lire) mais je n'avais jamais laissé de commentaire pour tout un tas de raisons. Mais aujourd'hui je ne peux pas rester muette par rapport à ta vidéo. C'est très courageux d'avoir pris une telle initiative. J'utilise bien cet adjectif car même si, comme tu le dis si justement, on encourage de plus en plus différentes manières de vivre sa féminité, ce n'est que pour mieux expliquer que ce sont des comportements déviants (dans le sens: qui ne sont pas conformes à la norme) qui ne peuvent être le fait que de personnalités exceptionnelles. Le reste de la population féminine est priée de suivre les conseils insidieusement énoncés par les images et les textes qui nous entourent au quotidien. Autrement dit, si l'on n'est pas quelqu'un qui a une assez forte influence (financière, médiatique et autres), on est très fortement encouragé à se conformer à l'image caricaturale de la femme sous peine d'être mise de côté.
    Depuis que je te lis, je me suis toujours reconnu dans ton style. Je suis capable de mettre des robes avec plaisir sans me sentir déguisée, de m'habiller pour séduire mais je ne me maquille jamais et je suis incapable de mettre des talons.
    C'est très agréable pour moi de te lire parce que tu proposes quelque chose de différent que je n'ai pas trouvé ailleurs jusque là. Je ne peux que t'encourager à continuer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "on encourage de plus en plus différentes manières de vivre sa féminité, ce n'est que pour mieux expliquer que ce sont des comportements déviants (dans le sens: qui ne sont pas conformes à la norme) qui ne peuvent être le fait que de personnalités exceptionnelles. Le reste de la population féminine est priée de suivre les conseils insidieusement énoncés par les images et les textes qui nous entourent au quotidien. Autrement dit, si l'on n'est pas quelqu'un qui a une assez forte influence (financière, médiatique et autres), on est très fortement encouragé à se conformer à l'image caricaturale de la femme sous peine d'être mise de côté." MAIS OUI ! Aaaaaah je t'aime !

      MERCI ♥

      Supprimer
  40. Chapeau pour cette vidéo. Je me doute que cela n'a pas dû être évident. Mais tu mets vraiment le doigts sur quelque chose. Qui, moi aussi, m'agace fortement! Une fille, ça aime le rose, ça fait des cupcakes, ça porte des jupons et ça chie des paillettes! Une fille n'est sexy qu'en talons parait-il?? Ah ok... On ne nous donne que cela comme idéal feminin? Pareil que le culte de la maigreur?? Et si on parlait plutôt de Lou doillon? Tiens, puis d'ailleurs, de toute laa brochette: de sa soeurette Charlotte, et de sa môman! Voilà des femmes qui inspire!!
    ;)
    V.
    http://lavsphere.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  41. Coucou Typhaine,
    Je te remercie pour cette vidéo, et merci à toutes les internautes et à toi de contribuer au débat dans les commentaires.
    Je trouve que les commentaires ici, et sur Youtube, permettent de former une discussion très intéressante et importante, ça pourrait être bien de regrouper un peu tout ça et d'en faire un bilan ?!
    Je n'ajouterai pas pour l'instant ma pierre à l'édifice car mes réflexions se trouvent un peu dans ce qui a été dit !
    Merci à l'internaute Maud qui a cité John Berger. Je crois que cette idée est le point de départ de toutes ces réflexions. Franchement, se regarder soi-même comme un possible objet de désir plutôt que de penser à nos désirs à nous (qu'ils soient sensuels et plus, peu ou très présents, envers le sexe opposé ou le même sexe, ou qu'il s'agisse de désirs "existentiels" au sens plus large), ça nous bouffe tellement, et c'est tellement triste comme constat. Étant au moins en partie hétéro, ce type de considérations complexifie vraiment nos rapports sentimentaux/amoureux avec les hommes car j'ai l'impression de devoir être " la fille " et qu'ils me voient d'abord comme la femme correspondant à leurs désirs, et je sens que mon espace de liberté se restreint... qu'il est difficile de me comprendre. J'ai souvent l'impression d'être fausse, de me conformer parfois à un jeu. Je m'excuse pour ces propos un peu trop perso peut-être ou confus, mais c'est aussi lié à ce que tu expliques dans cette vidéo !
    Dans le fond, on a sûrement peur de ne "pas être aussi belles qu'ils nous est possible de l'être"; il faudrait exacerber notre potentiel désirable à travers notre apparence (selon des critères de beauté, de sexyness clichés)... pour être sûres d'être aimées/désirées autant que possible. Et le faire tant qu'on est jeunes et "désirables"..."consommables", tant qu'il est encore temps (cette phrase est bien sûr nourrie des idées bêtes prédéfinies de jeunesse=beauté=désirable... pour dire que, mon dieu, il est SI difficile de s'en débarrasser).
    D'un autre côté, plus on réfléchit à tout ça, plus j'ai l'impression de tomber sur d'autres modèles de "femmes" plus ou moins imposés lorsqu'on s'éloigne de la "girly" (terme générique pour résumer); du coup, je m'y perds aussi un peu.
    Et tout ça, le vit-on différemment si on est hétéro/bi/homo (en reprenant ces catégories prédéfinies, juste pour la clarté de la question, je sais bien qu"il y a mille et une nuances à tout ça) ? Quel lien avec la sexualité ?
    J'aimerais bien lire des réactions de garçons face aux modèles masculins, et face aux questions qu'on évoque ici dans ta vidéo/les commentaires. Si quelqu'un a des liens !
    Voilà, juste quelques petites idées qui correspondent à mes interrogations actuelles et aux propos que tu développes dans ta vidéo (j'avais pourtant dit que je n'ajouterai rien au débat tout de suite :p ). Tout ce que tu as dit et que j'ai pu lire dans les commentaires me donnent envie d'avancer et de laisser de côté tout un tas de choses qui nous empoisonnent l'esprit et me fait réfléchir plus généralement sur mon attitude dans la vie ! Tout ça me donne envie d'être bien :)
    J'ai un peu balancé ma réaction comme elle venait, j'espère que ce n'est ni trop long ni trop confus :)
    Merci en tout cas, continue de t'affirmer comme ça !

    Jo'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jo' ! <3

      Tu as rebondi sur des points qui n'ont pas forcément été abordés encore, au top ! Je te rejoins mille fois concernant ce passage : "Dans le fond, on a sûrement peur de ne "pas être aussi belles qu'ils nous est possible de l'être"; il faudrait exacerber notre potentiel désirable à travers notre apparence" C'est exactement ce que je ressens la plupart du temps quand je m'habille comme je veux vraiment, c'est à dire en dehors des codes féminins, que par conséquent on "m'ignore", il y a toujours un moment où je me dis au fond de moi "non mais attends, ne me sous-estime pas, si je faisais ce qu'il fallait, je pourrais être bien plus belle que ce que tu ne vois de moi là, au naturel !" A chaque fois cette pensée me dépasse...d'autant plus qu'elle est automatique, comme si ma réelle valeur ne pouvait être jugée qu'à partir du moment où je me "décore" et que ce que la personne ne voit de moi sur le moment n'est qu'un brouillon ect...

      Je n'ai eu qu'une réaction masculine pour le moment, je serai hyper intéressée d'en avoir plus (coucou les gens si vous passez !) Le peu que j'ai entendu d'amis, c'est que c'est tout aussi compliqué et que la réplique "ça fait gay" n'est jamais loin, j'ai déjà entendu des personnes dire à d'autres qu'ils étaient trop minces, qu'il fallait se muscler, prendre du poids, qu'un homme, un vrai ne peut pas être plus mince que sa meuf...

      Supprimer
  42. Ne t'impose pas de mettre robes jupes etc si ce n'est pas toi! Je pense que celles qui te suivent depuis longtemps continueront à le faire même si tu n'est pas girly! au contraire je pense que c'est pour ça que je continu à suivre ton blog aussi assidûment contrairement à d'autres que j'ai totalement laissé tombé parce que justement trop "fifille".

    Mais c'est vraie que cette pression est assez lourde, je l'ai pas mal vécu ces derniers temps, surtout par mon copain... Quand je l'ai connu j'étais souvent en talon et en jupe mais depuis presqu'un an je suis beaucoup en basket, pantalon etc et ça me soûle de devoir comme tu dit :"mettre une robe parce que je vais en soirée" si j'en ai pas envie! Mais bon la plupart du temps je l'envoie un peu balader parce que ce que je préfère c'est le confort! Mais tout ça c'est vraie que c'est perturbant, je sais que même si je suis une fille et que j'aime des vraie trucs de filles je fuis à tout prix le coté trop girly que je ne peux m’empêcher d'associer à quelques choses d'un peu "niaiseux et futile" ... Mais enfaîte je me sent vraiment le cul entre deux chaises... et ça m'arrangerai clairement qu'il n'y ai pas cette histoire de genre... Du coup j'essaye de pas me poser de question et de juste mettre ce que je veux... parce que de toutes façon avec les foutu big boobs que dame nature ma filé je risque pas d'oublier que je suis une fille :p

    En tout cas surtout continue parce que moi je t'adore comme ça et je pense ne pas être la seul!

    et j'ai vraiment sourie quand tu dit au tout début que tu es en conflit perpétuelle avec les hommes! J'aurais pu sortir exactement la même phrases car je suis pareil! Je suis trop réac des que les choses viennent d'un mec..,

    RépondreSupprimer
  43. j'adore ce qui est girly néanmoins je déteste que l'on me résume à ça,je déteste que ce soit un le grand centre de discussion car je me lasse vite,je n'aime pas le féministe actuel parce que pour moi il n'est pas tres orienté sur l'ambition des femmes,les inégalités sur les salaires qui vont encore prendre prés de 85ans(pour moi c'est voulu),l’ascension dans le monde du travail quand on est une femme, et oblige certaines femmes à vivre dans la précarité(80% des temps partiel sont occupé par des femmes)et que des familles monoparentales essentiellement féminine qui sont les parties les plus précaires en france.Je pourrais parler des tournantes dans les cités ,le procès 6mois de prison maximum car "les violeurs ont un emploi",les injures pendant l’audience"sale truie "et aucun mouvement féministe qui a suivie le procès,je pourrais parler du viol dans femmes sdf cela prend en moyenne 8jours,bref pour moi cela ne concerne pas toutes les femmes,c'est cela qui me gène........

    RépondreSupprimer
  44. Ce que j'apprécie le plus dans ton style, c'est ton minimalisme ! Je suis étudiante en histoire de l'art et à chaque fois que je consulte ton blog, j'ai l'impression de me trouver face à un Fontana, un Morellet, un Buren ? Tes looks me renvoient à l'art contemporain. C'est drôle car je fais le rapprochement entre tes propos et ce que j'étudie : j'ai toujours aimé l'art contemporain, le minimalisme, le "sobre", le "droit", le "froid" -moi aussi je me mets aux guillemets-. Face à mes amis, qui sont plutôt branchés Renaissance et autres mouvements classiques, j'ai bien du mal à défendre ma position et les artistes que j'apprécie. Comme quoi, en art comme en mode, les codes et les règles restent bel et bien inculqués et les avants-garde ont du mal à s'imposer. D'ailleurs, selon moi, le terme "avant-gardiste" qualifie parfaitement ton style. Je ne sais pas si tu apprécies l'art (et surtout l'art contemporain) mais sache que tu as une manière véritablement artistique de t'habiller !
    Je me suis peut-être un peu éloignée du sujet initial (qui était la féminité) mais je tenais à te faire partager cette comparaison qui je pense, ne te laissera pas indifférente.

    Des bisous,
    Anna.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh ! Je crois que c'est la première fois qu'on compare le contenu de mon blog à une forme d'art, c'est...wow, je suis toute gênée maintenant ! Merci beaucoup ! <3

      Supprimer
  45. Coucou Typhaine. Je te suis depuis un certain temps et je profite de cette article pour te dire que ce que j'apprécie vraiment énormément sur ton blog depuis toutes ces années c'est précisément ta spontanéité et ton naturel. Et personnellement c'est ce qui fait ta force et te permet de te différencier (en mieux!) d'autres blogueuses peut être plus "girly" mais qui postent de plus en plus des articles un peu insipides et impersonnels.

    Ne change pas !

    Delphine

    RépondreSupprimer
  46. Bon, voilà mon premier commentaire depuis que je suis ton blogue, c'est-à-dire un bon bout de ton maintenant... :)
    Aujourd'hui en regardant ta vidéo, j'étais émue parce que je t'ai trouvée magnifique dans ta vérité, et je me suis sentie pleine, reconstruite, épanouie face à elle. Alors je partage mon expérience !
    J'ai aussi vécue le jugement des autres d'une féminité attendue dès le plus jeune âge. Je n'avais qu'une poupée qui était pour moi un poupon, je n'aimais pas les jeux "de filles", j'aimais les insectes, les animaux, la liberté. Ma soeur au contraire était le modèle même de la fille, de la grâce. Toujours en robe, à jouer à la poupée jusque très très tard. Du coup je me pensais garçon, je passais mon temps en primaire à répéter que j'étais un "garçon". Mais quand on me "traitait" de garçon je partais dans des excès de furie. Je voulais être une fille à leur yeux. Alors qu'on a passé mon enfance à me répéter que j'étais différente de ma soeur, je continuais d'essayer d'être moi... Mais ça me faisait mal, ça me rongeait. Je me considère aujourd'hui comme une fille mixte. Une enfant ! J'aime la mode, la danse, les cheveux, mais j'aime aussi le bricolage, les engrenages, les legos, je rêve toujours d'être aventurière, peu importe les codes, les conventions sclérosantes ! (je voue aussi un culte aux dinosaures :3). Quand je doutais, que je voulais grimper sur des talons pour sentir s'élève une puissance de féminité, je pensais à Patti Smith, et maintenant, je pense aussi à toi. Je te dis mille fois merci pour tout ça, pour ta sincérité ! Quant au machisme, je l'exprime parfois dans des moments de révoltes comme une quête de pouvoir de la femme, je cherche parfois à en imposer beaucoup face aux hommes... alors crions ensemble les mots de Niki de Saint Phalle, notre héroïne, " la femme au pouvoir" ! mais j'essaye de maîtriser ça, le partage et l'égalité des sexes c'est bien mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuuuui merci Emma ! Tu m'a trop fait rire quand tu dis que tu rêves encore d'être aventurière, c'est tellement ça, le nombre de nuits que j'ai passé à m'imaginer pirate, espionne ou guerrière et qu'au fond, je jalouse toujours un peu les actrices de pouvoir "vivre" et se représenter dans ces rôles ! C'est pour ça que je cours après des activités comme le paintball ou la boxe parce que j'ai l'impression de toucher du doigts mon rêve. Aaaah Niki, aaaah Patti, ça me fait tout bizarre de me dire que tu me places à côté d'elles maintenant, j'ai encore tellement de choses à apprendre, à assumer mais merci merci merci pour ce premier commentaire <3

      Supprimer
  47. Je viens juste de découvrir cet article, et je ne sais pas si ça a déjà été évoqué, mais le fait est que tes questionnements arrivent aussi à une ère où le "norm core" est de mise... J'ai rarement vu autant de filles en baskets que ces derniers temps, par exemple. Toutes les blogueuses mode les plus connues actuellement sont un savant mélange de décontraction un brin masculine et de féminité dosée (décolletés, etc.) J'ai l'impression que cette mixité dont tu parles est en train d'émerger, en fait, d'autant plus que les débats sur le genre sont également d'actualité, par exemple en Australie, déjà, l'instauration du genre neutre ! (Que personnellement je trouve stupide, mais chacun son avis.) Alors certes, il reste un long chemin à parcourir (le triste commentaire sur la fille agressée, plus haut, en est la preuve...), cependant le malaise dont tu parles me fait penser que tu es comme le messager de notre époque ;)
    Il en résulte que : c'est quoi d'être une femme de nos jours ? (vous avez deux heures)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha ça aurait été un bon sujet de bac ! Je suis d'accord avec toi, je pense aussi qu'une forme d'évolution est en marche, de plus en plus de marques se créent avec cette idée d'être unisexe (je pense à AmishBoyish que j'adore), c'est un positionnement que j'aime énormément !

      Supprimer
  48. venant juste de decouvrir ton blog je viens du coup de voir ta video et je pense que tu fait tres bien d'assumer ton coté "mixte" comme tu le dit.tu sais si les femmes regardent et suivent ton blog c'est justement pour ton coté "mixte" qui est loin d'etre une vilaine chose a cacher lol.en plus de ça c'est tout ce qui fait ton charme ce style.la définition du mot femme et de ce qui lui en incombe dépend du point de vue dans lequel on ce trouve.moi je pense que c'est le regard et les envies des hommes qui engendre les malaises que les femmes peuvent avoir en se considérant pas assez femininel
    mportant c'est 'etre sois meme et c'est en se sentant belle qu'on est belle!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça joue beaucoup même si on aimerait se mentir et se dire que ce n'est pas tout le temps le cas...Merci beaucoup et bienvenue à toi alors :D

      Supprimer
  49. c'est cool pour toi tu a compris qu'il fallait s'écouter soit même et non la société pour te mettre une étiquette! bon courage à toi pour la suite

    RépondreSupprimer
  50. J'arrive avec un train de retard, je viens de découvrir ta video en lien sur le cote parmi les plus vues et je comprends pourquoi. Tu as l'air de te poser pas mal de questions sur tout un tas de sujets (non pas qu'avant ce n’était pas le cas mais a travers les photos on ne peut pas vraiment juger des personnes), on sent que ce blog est en perpétuelle evolution, ce qui change des autres qui parfois se ressemblent trop. Et tu es très bavarde dans tes videos (mais pas soûlante), ce que j’apprécie énormément car j'ai vraiment l'impression de prendre un verre avec une de mes meilleures potes et de pouvoir parler de tout et de rien sans tabou et sans regarder ma montre :) Ce serait cool de te rencontrer un jour (meme si je suis pas sure que je saurais quoi te dire sur le champ, je suis un peu du genre timide et maladroite!) mais dans ce cas faudrait rencontrer toutes tes lectrices et ce serait impossible d'avoir des discussions de fond comme celle-ci et de vraiment pouvoir faire connaissance avec tout le monde lol!
    Pour en venir au sujet, je te trouve très feminine telle que tu es et je suis étonnée (scandalisée?) que tu aies senti des regards malveillants a ton égard parce que tu n’étais pas jugée conforme au modele préétabli. D'autant que j'avais plutôt tendance a penser que la mode se démocratisait vachement, notamment avec les styles norm core et boyish (entre autres) mais les comportements suivent pas toujours et il y a encore des efforts a faire pour arriver a cette fameuse égalité des sexes.
    Me concernant, je ne saurais dire si je suis une fille mixte ou non, peut-être que oui mais pas tout a fait dans les memes termes que toi : j'aime autant les jupes que les manteaux loose (pour la faire courte), je me maquille au quotidien mais de manière très basique c'est-a-dire crayon/fare a paupière/rouge a lèvre parce que ca me plait, je me trouve plus jolie. Mais honnêtement, j'aimerais apprendre a me maquiller, non pas pour ressembler a un pot de peinture - il faut que ca reste léger et naturel - mais pour me plaire encore plus et... faire un peu plus mon age. D'apparence je fais très jeune, c'est une bonne chose en un sens, mais le truc c'est que certaines personnes ne m'approchent pas pensant qu'on n'a pas le meme age donc pas les memes centres d’intérêt etc (ca peut être relou pour approcher un mec qui me plait). Je suis absolument d'accord avec toi sur le fait qu'il faut s'assumer et s'aimer comme on est, mais sur l'aspect que je viens de pointer j'ai l'impression que ca ne s'applique pas ou que c'est plus compliqué !
    Et sinon je pense que la féminité - puisque c'est bien de ca qu'il s'agit, qu'est-ce-que la féminité et être une femme aujourd'hui ? - c'est propre a chacun, ca se construit, se développe, au fur et a mesure que l'on mûrit et prend (a priori) confiance en soi et apprend a s'aimer mieux. Et cela peut être un melange de choses, je m'explique : j'aime mélanger veste a imprime Art nouveau (le summum de la féminité selon moi car le mouvement Art nouveau sublimait les femmes langoureuses aux longs cheveux etc. (je crois que je t'avais déjà parle de mon obsession pour ce courant haha!)), make up, jean 90s masculin et boots de mec par exemple car j'aime les contrastes, les decalages, et rien n'est plus ennuyeux que tout ce qui me semble trop uniforme/linéaire, tout ce qui est trop girly ou me rappelle Barbie et les stereotypes que l'on inculque aux petites filles avant meme qu'elles puissent penser par elles-memes...
    Ca va, tu suis toujours? Bon, j'ai finis pour aujourd'hui, je commente pas beaucoup tes posts mais a chaque fois que je le fais, j’écris des romans, lol, désolée.
    Porte-toi bien, bonne année au fait, et encore une fois désolée pour les accents, ca donne trop l'impression que je sais pas parler français mais c'est a cause de mon clavier! Bises des US!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh oui, ça pour être bavarde, je le suis ! C'est parce que je me triture les méninges sur les sujets qui me travaillent (période pendant laquelle je suis très silencieuse par ailleurs) et une fois que j'ai bien tout mélangé, je dégueule tout d'un coup et ça va mieux :D Je prends parfois des cafés avec des lectrices, après des remises en mains propres par exemple, si j'ai le temps, c'est souvent très random mais assez fascinant. De toute manière, timide ou pas, en général, je vous soumets un interrogatoire très ample pour absorber le maximum d'informations sur vous ! :)

      Je sais que ça peut paraître surprenant les regards désobligeants mais justement, la mode normcore par exemple était une vraie niche. Au quotidien, il y a énormément de gens qui ne s'intéressent pas encore au mouvement mixte dans le milieu de la mode, mouvement qui ne les a pas réellement atteint. Dans 10 ans peut-être ?

      Et ouuuui, j'ai tout suivi, merci d'avoir participé même après coup, c'est un sujet qui reste ouvert !

      Supprimer