20 nov. 2015

Un bout du festival des Inrocks


Je ne savais pas comment revenir ici comme la plupart d'entre nous...Contrairement à d'autres (dont je comprends néanmoins très bien le besoin) je ne souhaite pas m'exprimer, je n'ai pas envie de revenir sur les événements, sur ce qui m'est arrivé ce soir là, je n'ai pas envie de dire "ça aurait pu être moi" parce que ça aurait pu être tout le monde, je suis simplement "okay" dans la mesure du possible que mes proches n'aient pas été touchés et j'espère que tout est aussi "okay" pour vous. Mes pensées vont aux familles atteintes qui encore une fois je l'espère trouveront la force de se relever de l'horreur.

Lors de l'attaque de Charlie Hebdo, j'avais exprimé mon ressenti à travers une playlist. Aujourd'hui, la musique va être à nouveau mon outil pour remettre les pieds dans la vie parce que ce soir là (il y a maintenant une semaine, j'ai encore l'impression que c'était hier), j'étais dans une salle de concert devant le groupe punk rock Fat White Family. Revenir sur les live du festival des Inrocks que j'ai vu avant l'annulation et qui m'ont plu représente pour moi un doigt d'honneur sympathique à la peur. Peur que je ne ressens pas autant que je l'aurai cru, allez comprendre. C'est peut-être une forme d'inconscience de ma part mais ce risque s'ajoute malheureusement à ceux qu'on brave tous les jours au quotidien et qui ne m'empêche pas de rentrer seule chez moi à pieds à 3h du mat parce que ça n'est plus dans ma nature de me laisser écraser par l'absurdité de la vie et de la mort et ce qu'importe la forme de danger en face. Donc oui, continuons à vivre parce qu'au final, nous allons tous mourir, n'est-ce pas ? C'est très embêtant que d'autres décident pour nous de quand parce qu'ils n'arrivent pas à gérer l'idée eux-mêmes de leur propres morts qu'ils doivent y mettre n'importe quel type de sens dedans et fatalement entraîner des personnes qui n'ont rien demandé avec...mais je ne les laisserai pas m'effrayer sur ce sujet avec lequel je suis en paix depuis longtemps, jamais.

En avant pour la musique ?


LAST TRAIN

Ce groupe a été mon gros coup de coeur, ils m'ont fait vibrer comme un concert rock'n'roll ne l'avait pas fait depuis des siècles. Quand le chanteur a commencé à parler à la salle en français, je n'y ai presque pas cru. Evidemment, je ne dis pas qu'on n'a pas de bons groupes rock en France mais avec une énergie pareille sur scène, c'était la première fois que j'assistais à ça. Il y avait même des côtés un peu "too much" dans leur attitude, un peu cliché (l'ampli renversé difficilement sur scène à la fin m'a un peu fait rire) mais la connexion entre ces quatre têtes brûlées qui font de la musique ensemble depuis leur 11 ans vous emporte loin de vos préjugés sur qui peut faire du rock ou non. Il suffit d'être habité.


ALABAMA SHAKES

Je n'ai que deux pauvres photos d'Alabama Shakes mais leur performance m'a scotchée sur place. Je pensais rester quelques chansons (parce que j'avais un train à 7h du matin le lendemain), queneni, impossible de bouger de mon coin dès la première note. J'ai pleuré comme à chaque fois que je suis impressionnée par la beauté et la précision d'une voix. Même si vous êtes team "j'aime moins leur dernier album", allez les voir sur scène devrait être presque obligatoire, qu'on connaisse peu ou bien.


THE DISTRICTS

Ils étaient bien sur tout un tas de points, c'était propre, rien à redire en particulier, un bon concert et un chanteur à la dégaine hors codes qui n'a rien à prouver à personne.


FAT WHITE FAMILY

Les cocos, les fameux. L'équipe des Inrocks m'avait prévenu qu'ils étaient imprévisibles en live, qu'ils pouvaient décider d'arrêter tout au bout de trois chansons et demi. Ça n'a pas été le cas cette fois ci : ça fume sur scène, dans le public, ça donne de la vodka aux groupies devant qui attrapent les fesses du leader aux yeux presque clos à la moindre occasion. Leur musique ne m'a pas vraiment atteinte mais leur présence sur scène avait quelque chose d'hypnotisant parce qu'on ne savait jamais vraiment ce qui allait se passer ou non et observer la foule en délire comme j'aime à le faire parfois était tout aussi captivant.



Prenez soin de vous (coeur)

6 commentaires:

  1. Ton mot d'intro est juste parfait, merci de tes mots combattifs et touchants!

    RépondreSupprimer
  2. Bon, je pense avoir fait le tour de tes réponses aux commentaires. Trop d'amour huhu :) c'est cool que tu prennes toujours du temps pour ça.

    "parce que ça n'est plus dans ma nature de me laisser écraser par l'absurdité de la vie et de la mort et ce qu'importe la forme de danger en face" ET BIM ! Beau texte mine de rien, même si tu ne voulais pas trop t'exprimer à ce sujet.
    Trop cool d'avoir le nom d'Alabama Shakes ! Mélodie connue, entendue par ci par là, mais j'avais pas associé le son avec le nom du groupe ! Ca devait être vraiment chouette.
    Et ma découverte musicale du weekend moi c'est Dooz Kawa. Ce matin on était à 99 919 vues; ça y est on a passé le cap des 100 000 pour "à l'arrière des bars" et je pense sincèrement y être pour quelques chose. Pas sûr que ça te plaise... J'ai pas le souvenir d'avoir entendu beaucoup de rap par ici.
    Tu me diras.

    Bonne fin de dimanche ! bisouuuuus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'écoute en même temps que je réponds, j'ai eu une micro période rap (aaaah Keny Arkana c'était une déesse à mes yeux) mais c'est vrai que c'est l'un des rares milieux musique où ma culture est proche de zéro avec celui de la variété française. "Alcool alcool", ça sonne bien à mes oreilles ça ;)

      Supprimer
  3. Très sympa tes mots ;-) Je vais prendre du temps pour aller chercher et écouter les morceaux que tu as mis.

    De mon côté, je reste indéboulonnables de Pink-Floyd, David Gilmour, Supertramp, The Shadows, puis certaines productions suisses, Kadebostany en particulier, puis les groupes de ma région en Suisse, à Neuchâtel, là il y a Lady Bee and The Epileptics et Junior Tshaka.

    Dans les autres groupes étrangers, First Aid Kit , Uproot Hootenany...je te laisse quelques liens ci-dessous :-)

    Un tout bon week-end à toi chère Typhaine. Bisoux de Suisse.

    https://www.youtube.com/watch?v=8tb_ncDO61o
    https://www.youtube.com/watch?v=ZQaBcNI_AoM
    https://www.youtube.com/watch?v=omMhNvVduhs&list=PLG1mjO5STMIVn83n3VnhKD_vzc1vuy5c2&index=2
    https://www.youtube.com/watch?v=QCGd1NRGazs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah je connais pas les groupes suisses, je vais écouter ça !

      Supprimer