13 nov. 2015

#vu Le voyage d'Arlo


Mardi soir, j'ai été voir "Le Voyage d'Arlo" (The Good Dinosaur) en avant première mondiale au Grand (T-)Rex (je ne me lasse jamais de cette blague) et ça aurait été un crime de ne pas vous en parler un peu tout de même ! Pour la faire courte sur le speech, Arlo c'est l'histoire d'un bébé dino qui a peur de tout et qui va devoir affronter ses angoisses lors d'un périple hasardeux. Bien que la séance était doublée en français (de part la présence conséquente d'enfants dans la salle), il y a certains passages drôles qui n'ont pas été trop gâchés par cela et où j'ai franchement ri même si je trépigne à l'idée de le voir en anglais dès sa sortie (le 25 novembre) Pour être honnête, un film avec des dinosaures comme personnages principaux ne pouvait que me plaire mais j'ai finalement été bizarrement beaucoup plus touchée par l'enfant humain (au comportement canin !) que les autres protagonistes du jurassique. Sûrement parce qu'il y a une part adulte en moi qui réfute l'idée que des diplodocus puissent avoir une ferme ou que des tyrannosaures gèrent un troupeau de bétail, c'est mon côté "fan de dinosaures réels" qui parle. Bon point d'ailleurs pour les vélociraptors à plumes même si ça reste encore perturbant à voir bien qu'en adéquation avec les dernières découvertes scientifiques.


En général, le film sonnait un peu trop Disney et pas assez Pixar à mon goût au point qu'un nombre certain de scènes rappellent presque sans s'en cacher le Roi Lion...Ce détail va vous faire rire mais croyez le ou non c'était assez "violent", le nombre de gamelles que se prend Arlo (aaah c'est dur de grandir) et le fait qu'ils aient cherché à marquer son corps bubble gum vert de blessures, c'est assez rare dans les films pour gosses que la douleur soit représentée à travers des gags de ce type et franchement, c'est pas plus mal. Je suis restée aussi complètement béate devant un plan de reflets du soleil dans l'eau d'un réalisme dingue (3615 3D) A la sortie, deux personnes commentaient le film en disant que c'était "très anarchique parce qu'il n'y avait aucune représentation d'opposition", je n'irai pas aussi loin dans mon retour pêle-mêle et vous souhaite un raaawwr week-end avec mes deux favoris mode du moment dans le thème. Non mais ces chaussons, il me les faut pour Noël !


3 commentaires:

  1. Pfiou, le minitel c'est tellement vieux que j'ai lu trois mille six cents quinze 3D.

    RépondreSupprimer
  2. ça y est, Dino'Typhaine a encore frappé hihi

    RépondreSupprimer